Zora Arkus-Duntov, le père de la Chevrolet Corvette C2  COPYRIGHT ARCHIVES AGRIPPA-MEDIA /// GM HERITAGE

Zora Arkus-Duntov, le père de la Chevrolet Corvette C2
COPYRIGHT ARCHIVES AGRIPPA-MEDIA /// GM HERITAGE

ZORA ARKUS-DUNTOV
PERE DE LA CHEVROLET CORVETTE

INGÉNIEUR D’ORIGINE EUROPÉENNE, FÉRU DE COMPÉTITION, ZORA ARKUS-DUNTOV, EST LE PÈRE DE LA PLUS CÉLÈBRE DES CHEVROLET CORVETTE : LA C2. TOUCHE À TOUT DE GÉNIE, SON TALENT FINIRA PAR LE PORTER À LA TÊTE DU BUREAU D’ÉTUDES DE LA MARQUE.

S’il ne fut pas le père des Corvette première génération (créée par Harley Earl), Zora Arkus-Duntov (1909-1996) devint après son engagement chez GM en 1953 l’homme qui influença le plus l’évolution des modèles suivants. D’origine juive russe, il vécut la révolution de 1917 et l’emprise du communisme à Saint-Pétersbourg, fit ses études d’ingénieur en Allemagne durant la montée du nazisme, se réfugia en France où il travailla sur des moteurs diesel pour les camions Willème, devint passeur d’or clandestin entre Paris et Bruxelles à bord d’une Ford trafiquée par ses soins pour améliorer l’ordinaire, épousa une sublime danseuse des Folies Bergère, s’engagea dans l’armée de l’air au début de la guerre et émigra aux Etats-Unis après la débâcle. Un parcours à la Kessel, Gary ou Hemigway !
Passionné de sport moto et auto (vainqueur de classe aux 24 Heures du Mans en 1954 et 1955 sur Porsche 550 RS officielle) et de techniques innovantes, il se battit toute sa carrière durant chez GM pour orienter les Corvette dans cette voie. Il croyait certainement que la course améliore la race. Mais il eut bien du mal à y parvenir au sein d’une entreprise réputée pour son conservatisme. Après avoir entre autres mis au point le système d’injection sur les modèles 1957, construit un prototype à moteur central arrière (CERV-1) pour démontrer les avantages de cette architecture qu’il souhaitait faire adopter (en vain) en production et élaboré la suspension arrière de la Stingray, il déclara : « A présent, je peux être fier de conduire une Corvette en Europe. » Cet éternel non-conformiste ne renonça jamais à imposer ses convictions progressistes et son intérêt pour la course au cours de la longue carrière qui le mena à la tête de la division Corvette, dont il devint une véritable légende. L’urne contenant ses cendres est conservée dans le musée consacré à l’histoire de la marque.
Pour en savoir plus, le site du musée national Corvette aux Etats Unis

POUR EN SAVOIR PLUS…
.La fiche technique et les performances de la Chevrolet Corvette Stingray 1963
.L’histoire et l’essai de la Chevrolet Corvette Stingray 1963

S'assurer avec
Aon Classic Car
Votre devis personnalisé
Assurance, Assistance :
contrats et tarifs sur mesure