Le sol du National Corvette Museum aux Etats-Unis s’est soudain effondré. Une doline qui s’était formée a englouti huit voitures exposées dans le hall principal  (copyright archives AgrippA-mediA /// National Corvette Museum)

Le sol du National Corvette Museum aux Etats-Unis s’est soudain effondré. Une doline qui s’était formée a englouti huit voitures exposées dans le hall principal
(copyright archives AgrippA-mediA /// National Corvette Museum)


Pas de blessé dans ce spectaculaire effondrement de terrain qui a eu lieu à cinq heures du matin  (copyright archives AgrippA-mediA /// National Corvette Museum)

Pas de blessé dans ce spectaculaire effondrement de terrain qui a eu lieu à cinq heures du matin
(copyright archives AgrippA-mediA /// National Corvette Museum)


Certaines Corvette sont presque intactes, d’autres pourront difficilement être sauvées  (copyright archives AgrippA-mediA /// National Corvette Museum)

Certaines Corvette sont presque intactes, d’autres pourront difficilement être sauvées
(copyright archives AgrippA-mediA /// National Corvette Museum)


Beaucoup de chance pour cette Corvette C6 ZR-1 « Blue Devil » qui est tombée sur ses roues ou la C1 de 1962 noire qui est restée accrochée à son podium. Moins pour la C4 « 40e Anniversaire » rouge foncé de 1993 ou, pire, le spider ZR-1 de 1993 dont on ne distingue plus que des éléments noirs sous les tonnes de béton, de métal et de terre   (copyright archives AgrippA-mediA /// National Corvette Museum)

Beaucoup de chance pour cette Corvette C6 ZR-1 « Blue Devil » qui est tombée sur ses roues ou la C1 de 1962 noire qui est restée accrochée à son podium. Moins pour la C4 « 40e Anniversaire » rouge foncé de 1993 ou, pire, le spider ZR-1 de 1993 dont on ne distingue plus que des éléments noirs sous les tonnes de béton, de métal et de terre
(copyright archives AgrippA-mediA /// National Corvette Museum)


Comme très souvent, il n’y a eu aucun signe avant-coureur à cette catastrophe géologique. Voilà, prise la veille, une image de l’exposition dans la zone où la doline s’est formée  (copyright archives AgrippA-mediA /// National Corvette Museum)

Comme très souvent, il n’y a eu aucun signe avant-coureur à cette catastrophe géologique. Voilà, prise la veille, une image de l’exposition dans la zone où la doline s’est formée
(copyright archives AgrippA-mediA /// National Corvette Museum)


Cette Corvette C4 de 1984 « Indy Pace Car » extraite par les sauveteurs ne sera probablement pas restaurée  (copyright archives AgrippA-mediA /// National Corvette Museum)

Cette Corvette C4 de 1984 « Indy Pace Car » extraite par les sauveteurs ne sera probablement pas restaurée
(copyright archives AgrippA-mediA /// National Corvette Museum)


DÉSASTRE
AU CHEVROLET CORVETTE MUSEUM

LE SOL S’EST OUVERT SOUS LES ROUES DES CHEVROLET CORVETTE DU NATIONAL CORVETTE MUSEUM DE BOWLING GREEN (ETATS-UNIS). AUCUNE COLÈRE DIVINE, SIMPLE CATASTROPHE GÉOLOGIQUE. PAS DE BLESSÉ, MAIS BEAUCOUP DE VOITURES DÉTRUITES.

Les gardiens de nuit du musée Corvette de Bowling Green, dans le Kentuky, aux Etats-Unis, ont été alertés par long tremblement accompagné d’un bruit sourd. Pensant à une explosion dans le hall principal, ils se sont rués au cœur du bâtiment. La poussière étant un peu retombée, leur cerveau a refusé de croire ce que voyaient leurs yeux : au cœur de la salle, au pied de l’ogive factice rouge, là où lors de leur précédente ronde étaient exposés quelques uns des plus précieux exemplaires de la collection de quatre-vingts voitures, un cratère d’une douzaine de mètres de diamètre s’était ouvert. Dix mètres plus bas, jetées pêle-mêle au fond du trou, enchevêtrées entre sable, terre et blocs de béton dans des position incongrues, gisaient huit perles de la collection. Comme si l’enfant d’un géant avait jeté de rage ses jouets au fond d’un trou creusé dans son bac à sable.

Ni châtiment divin, ni perceurs de coffres-forts, mais un phénomène géologique aussi spectaculaire que rare : une doline. Ces trous se forment par l’effondrement du sous-sol calcaire à la suite de l’érosion, laissant soudain apparaître d’énormes cavités. Elles peuvent être profondes de quelques centimètres lorsque le propriétaire du terrain a de la chance, à plusieurs centaines de mètres lorsqu’il en a en a moins. En pleine campagne ou au cœur de la ville, il peut en apparaître partout, c’est la nature du terrain qui décide. Souvent, comme ici au milieu du Corvette Museum, aucun signe avant-coureur. Mais, en quelques secondes, le gouffre s’ouvre et engloutit ce qui était au-dessus.

Huit Chevrolet Corvette que jamais les outrages de la circulation n’avaient abîmées ont fait les frais de ce caprice de la nature. Certaines, comme une ZR-1 « Blue Devil » de 2009 ou une C1 de 1962 ont miraculeusement peu souffert ; elles n’auront besoin que d’un peu de travail de carrosserie pour retrouver leur lustre. D’autres, en revanche, comme la millionième Corvette, la Corvette du 40e anniversaire et le pacecar d’Indy 500 en 1984, sont réduites à un amas de tôles qu’il sera difficile de faire revivre.

Institution privée comme beaucoup de musées américains, le Corvette National Museum a fait immédiatement appel aux dons. Aucune date n’est pour le moment avancée pour sa réouverture, la sécurisation des bâtiments n’étant pour l’instant pas assurée.

POUR EN SAVOIR PLUS :

Le site du musée Corvette

S'assurer avec
Aon Classic Car
Votre devis personnalisé
Assurance, Assistance :
contrats et tarifs sur mesure