Que la Sergio soit ou non produite, Ferrari pourrait s’inspirer de ses lignes pour ses prochains modèles. En particulier pour le masque avant qui serait ainsi débarrassé de la grille béante et disgracieuse très en vogue sur les modèles de Maranello. (photo copyright archives AgrippA mediA /// archivio Pininfarina SpA)

Que la Sergio soit ou non produite, Ferrari pourrait s’inspirer de ses lignes pour ses prochains modèles. En particulier pour le masque avant qui serait ainsi débarrassé de la grille béante et disgracieuse très en vogue sur les modèles de Maranello.
(photo copyright archives AgrippA mediA /// archivio Pininfarina SpA)


Malgré l’absence de toit, de capote et même de pare brise, Pininfarina annonce des performances aérodynamiques élevées : le coefficient de pénétration dans l’air aurait été amélioré de 5% par rapport à la Ferrari 458 Italia. (photo copyright archives AgrippA mediA /// archivio Pininfarina SpA)

Malgré l’absence de toit, de capote et même de pare brise, Pininfarina annonce des performances aérodynamiques élevées : le coefficient de pénétration dans l’air aurait été amélioré de 5% par rapport à la Ferrari 458 Italia.
(photo copyright archives AgrippA mediA /// archivio Pininfarina SpA)


Pininfarina a toujours réalisé, à la demande de Ferrari –sinon avec son autorisation, des carrosseries spéciales à destination de clients fortunés de la marque en mal d’hyper exclusivité. L’addition se chiffre toujours en millions d’euros. (photo copyright archives AgrippA mediA /// archivio Pininfarina SpA)

Pininfarina a toujours réalisé, à la demande de Ferrari –sinon avec son autorisation, des carrosseries spéciales à destination de clients fortunés de la marque en mal d’hyper exclusivité. L’addition se chiffre toujours en millions d’euros.
(photo copyright archives AgrippA mediA /// archivio Pininfarina SpA)


La Sergio rend hommage à Sergio Pininfarina (fils de Gian-Battista « Pinin » Farina, fondateur de l’entreprise) qui fut dès 1951 chargé par son père de tous les projets liés à Ferrari. Sergio Pinifarina a brutalement disparu en 2012. (photo copyright archives AgrippA mediA /// archivio Pininfarina SpA)

La Sergio rend hommage à Sergio Pininfarina (fils de Gian-Battista « Pinin » Farina, fondateur de l’entreprise) qui fut dès 1951 chargé par son père de tous les projets liés à Ferrari. Sergio Pinifarina a brutalement disparu en 2012.
(photo copyright archives AgrippA mediA /// archivio Pininfarina SpA)


La Ferrari Sergio est une barquette développée par Pininfarina sur la base de la Ferrari 458 Italia. A la suite de la présentation de la voiture au Salon de Genève en 2013, le studio turinois avait reçu de nombreuses demande d’achats du prototype. (photo copyright archives AgrippA mediA /// archivio Pininfarina SpA)

La Ferrari Sergio est une barquette développée par Pininfarina sur la base de la Ferrari 458 Italia. A la suite de la présentation de la voiture au Salon de Genève en 2013, le studio turinois avait reçu de nombreuses demande d’achats du prototype.
(photo copyright archives AgrippA mediA /// archivio Pininfarina SpA)


FERRARI SERGIO :
L’ARLÉSIENNE

LA RUMEUR BRUISSE ET ENFLAMME LES SITES D’INFORMATIONS DEPUIS QUELQUES JOURS : FERRARI AURAIT DONNÉ LE VERT À SON PARTENAIRE PININFARINA POUR LA PRODUCTION DE SIX EXEMPLAIRES DE LA FERRARI SERGIO. POUR L’HEURE, AUCUNE ANNONCE OFFICIELLE. PAS DE DÉMENTI NON PLUS…

Présentée au Salon de l’Automobile de Genève en mars 2013, la « Sergio » était un appel du pied, comme Pininfarina en fait régulièrement à Ferrari depuis le début de leur collaboration en 1951. Au-delà des commandes de Maranello, le sculpteur automobile de Turin a en effet toujours proposé à son constructeur préféré d’adopter de nouvelles tendances de design, voire de produire quelques carrosseries spéciales.

Le projet « Sergio », du nom de Sergio Pininfarina (fils de Gian-Battista « Pinin » Farina), disparu en 2012, est de cette veine. Il n’avait cependant pas semblé particulièrement enthousiasmer les responsables de Ferrari –à commencer par le président d’alors, Luca di Montezemolo.

La pression des collectionneurs a-t-elle suffit à faire passer la Ferrari Sergio de prototype de salon à voiture de production –limitée ? Mystère. Plusieurs médias britanniques et français se font actuellement l’écho d’une décision positive à ce sujet, et du lancement d’une série de six exemplaires. Aucun communiqué, ni de Ferrari, ni de Pininfarina –que l’on imaginerait pourtant prompt à dégainer une annonce-  ne le confirme pour le moment.

La Sergio est une barquette (c’est à dire un cabriolet à deux places sans toit), dépourvue de pare-brise, imaginée sur une base de Ferrari 458 Italia, dont elle reprend l’architecture (moteur implanté donc en position centrale arrière) ainsi que la mécanique. Entre autres originalités, la Ferrari Sergio intègre les appuis-tête dans l’arceau central.

Ses caractéristiques, diffusées par Pininfarina l’année dernière sont les suivantes :

Longueur : 4550 mm

Largeur : 1940 mm

Hauteur : 1140 mm

Poids : environ 1280 kg

 

POUR EN SAVOIR PLUS :

.La Sergio sur le site de Pininfarina

S'assurer avec
Aon Classic Car
Votre devis personnalisé
Assurance, Assistance :
contrats et tarifs sur mesure