La Sergio version Pininfarina 2013 était une barquette. La Ferrari Sergio est un coupé à toit targa dans la plus pure tradition des GTS de Maranello. (photo copyright archives AgrippA mediA /// archivio Ferrari SpA)

La Sergio version Pininfarina 2013 était une barquette. La Ferrari Sergio est un coupé à toit targa dans la plus pure tradition des GTS de Maranello.
(photo copyright archives AgrippA mediA /// archivio Ferrari SpA)


Le prototype de la Ferrari Sergio présenté au Salon de Genève en 2013 n’avait pas de pare-brise. Les six exemplaires produits abandonnent cette originalité. (photo copyright archives AgrippA mediA /// archivio Ferrari SpA)

Le prototype de la Ferrari Sergio présenté au Salon de Genève en 2013 n’avait pas de pare-brise. Les six exemplaires produits abandonnent cette originalité.
(photo copyright archives AgrippA mediA /// archivio Ferrari SpA)


L’arrière de la Sergio est très tourmenté, pas aussi pur que celui du prototype, pas aussi équilibré que celui de la 458 Italia. Sergio aurait-il aimé ? (photo copyright archives AgrippA mediA /// archivio Ferrari SpA)

L’arrière de la Sergio est très tourmenté, pas aussi pur que celui du prototype, pas aussi équilibré que celui de la 458 Italia. Sergio aurait-il aimé ?
(photo copyright archives AgrippA mediA /// archivio Ferrari SpA)


C’est sans doute dans l’habitacle que s’exprimeront le plus les choix esthétiques des six acquéreurs. Au programme, cuir, carbone et alcantara. (photo copyright archives AgrippA mediA /// archivio Ferrari SpA)

C’est sans doute dans l’habitacle que s’exprimeront le plus les choix esthétiques des six acquéreurs. Au programme, cuir, carbone et alcantara.
(photo copyright archives AgrippA mediA /// archivio Ferrari SpA)


FERRARI SERGIO :
LA PRÈMIERE AUX ÉMIRATS !

DE LA RUMEUR À LA RÉALITÉ, DU PROTOTYPE À LA COMMERCIALISATION, PININFARINA A COMMENCÉ LA CONSTRUCTION DE SIX EXEMPLAIRES DE LA FERRARI SERGIO. LA PREMIÈRE VIENT D’ÊTRE LIVRÉE À ABOU DABI AUX ÉMIRATS ARABES UNIS À UN PRESTIGIEUX COLLECTIONNEUR, LE SHEIKH  SULTAN BIN HAMDAN AL NAHYAN. DÉCOUVERTE.

La Ferrari Sergio avait été présentée par Pininfarina au Salon de l’Automobile de Genève en mars 2013. Depuis, la rumeur bruissait : tantôt pour confirmer sa mise en production, tantôt pour annoncer l’abandon du projet. Ferrari vient de mettre fin au suspens en annonçant la livraison du premier exemplaire à la concession Ferrari d’Abou Dabi.

La véritable Sergio a changé par rapport au prototype présenté l’année dernière en Suisse. Dommage ! Là où l’étude initiale affichait un design radical, des options originale, le premier des six exemplaires fabriqués s’est assagit –affadi, oserait-on.

La barquette au dessin futuriste est redevenue une berlinette à toit targa, une 458 Italia bien moins réussie que l’originale. Elle a retrouvé un pare brise, abandonné ses appui-tête suspendus, perdu sa ligne en lame de couteau. Regrets ? Pas pour les six clients qui ont déjà levé le doigt… et posé sur le comptoir un chèque supérieur à un million d’euros. A ce tarif ils pourront choisir, à la couture des sièges près, chaque élément de décoration et d’aménagement. Seul le groupe motopropulseur sera standard : le V8 de 4497 cm3 de cylindrée dans sa version la plus puissante : 604 chevaux. De quoi satisfaire les amateurs de sensations les plus exigeants.

 

POUR EN SAVOIR PLUS :

.La présentation de la Ferrari Sergio

.La Sergio sur le site de Pininfarina

S'assurer avec
Aon Classic Car
Votre devis personnalisé
Assurance, Assistance :
contrats et tarifs sur mesure