Avant de montrer sa peinture et ses chromes art déco sur le stand Aon Classic Car à Rétromobile, la Bugatti Type 40 carrossée par Gangloff est allée poser en studio pour la photo « Batman Family en Voyage » de Gérard Rancinan. (copyright archives AgrippA mediA /// Gérard Rancinan – Opera Gallery)

Avant de montrer sa peinture et ses chromes art déco sur le stand Aon Classic Car à Rétromobile, la Bugatti Type 40 carrossée par Gangloff est allée poser en studio pour la photo « Batman Family en Voyage » de Gérard Rancinan.
(copyright archives AgrippA mediA /// Gérard Rancinan – Opera Gallery)


Quelques minutes après la fin de la séance photo,  Batman et sa famille remplacés devant la Bugatti Type 40  par son propriétaire, le collectionneur François Melcion, organisateur du salon Rétromobile, et Lucien-François Bernard, président de l’AveC. (copyright archives AgrippA mediA /// archives Gérard Rancinan – Opera Gallery)

Quelques minutes après la fin de la séance photo, Batman et sa famille remplacés devant la Bugatti Type 40 par son propriétaire, le collectionneur François Melcion, organisateur du salon Rétromobile, et Lucien-François Bernard, président de l’AveC.
(copyright archives AgrippA mediA /// archives Gérard Rancinan – Opera Gallery)


LA BUGATTI DE BATMAN

PENDANT LA SEMAINE DE RÉTROMOBILE 2015, VOUS AVEZ ADMIRÉ SUR LE STAND AON CLASSIC CAR UNE MAGNIFIQUE VOITURE, DONT LA CARAPACE NOIRE ET LUISANTE ATTIRAIT TOUS LES REGARDS. VOUS AVEZ CRU QU’IL S’AGISSAIT D’UNE BUGATTI 40 CARROSSÉE PAR GANGLOFF ? ERREUR, C’ÉTAIT LA "BATMOBILE BY RANCINAN" !

Un grand studio photo parisien tendu de blanc, inondé de soleil artificiel. Au sol, la température monte. Ça piaille, ça court, ça s’interpelle, ça bouge, efficace. Des figurants travaillent leur attitude, redressent leur mèche, un garçon tire sur un pli de son costume, un petit chien sur sa laisse. Les assistants s’agitent, les faiseurs de lumière travaillent leurs spots, une échelle claque, le plateau avant le clap. Mais personne ne dira « moteur ».

Il ne faut pas réveiller la bête qui dort là, au centre, immobile, l’animal mécanique. Une monture à la capitaine Nemo, mi-auto, mi-obus, avec ses lignes sans aspérité. L’infernale machine. Même inerte, on dirait qu’elle roule, avec ses enjoliveurs-flasques polis comme des miroirs. Elle attend le dompteur.

Lui, justement, ne la regarde pas dans les yeux. Il ne veut même pas s’installer à son volant comme les autres. Seul son profil l’intéresse. Le droit -le plus photogénique pour une auto. Non pas qu’il n’aime pas les voitures, mais Gérard Rancinan les prend pour ce qu’elles sont : de bons sujets pour son art, la photo.

Enfermez Rancinan avec une auto dans un studio, il essaiera de vous composer une version moderne de la « Ronde de Nuit » ou du « Radeau de la Méduse », mais sûrement pas un catalogue publicitaire. Alors la Bugatti Type 40 carrossée d’un marteau si pur par Gangloff, il la fera belle ou sanguinaire, envoûtante ou repoussante, mais ce n’est pas elle qui en décidera. Peut-être le sait-elle, puisqu’elle ne bouge pas.

Rancinan lève ses lunettes, renverse sa casquette, plonge dans son viseur. L’image, voilà des mois qu’il l’a voit, dans ses moindres détails. Maintenant, il faut qu’elle passe de sa mémoire à celle de son appareil. Le temps, l’espace, le sombre et le clair, les lignes, l’émotion, dans sa tête il a peu à peu agencé chaque élément du puzzle à la perfection, composé l’image absolue. Tout doit être synchrone avant qu’il n’appuie enfin sur le bouton.

Le photographe n’est pas un homme comme les autres. Pour voir ce qu’il veut regarder, il s’enferme dans le noir, ferme les yeux, dort, rêve, compose, organise, éventuellement dessine. Ce qu’il fabrique à coup d’émotions et de neurones est mieux qu’une réalité augmentée : c’est une photo.

Rancinan, “l’imagénieur” insatiable aux mises en scène sophistiquées, n’entre en studio que si son image est prête, là-haut, dans son cerveau. Ensuite, il lui suffit de faire rentrer sa fantaisie dans le cadre ! Aujourd’hui, le rideau va tomber sur le dernier tableau de sa trilogie dédiée à la plus célèbre chauve-souris de l’évolution : après « Batman Family Boy », « Batman Family Girl », voilà « Batman Family en voyage ». Des mois de migraine, des heures de mise en scène, quelques minutes d’essais, la poignée de millième de seconde d’un clic-clac, et voilà le projet devenu une œuvre. Et ce « Batman by Rancinan », il roule en Bugatti Type 40. Le photographe l’a choisie pour sa ligne art déco intemporelle. Pour ce magnétisme, cette puissance, ce petit côté « voiture au sommet de la chaîne de l’évolution » que Georges Gangloff savait donner à ses carrosseries. Une dominante, cette Type 40…

Après quelques heures d’immobilité, elle a pu faire ronronner ses pistons pour sortir du plateau. Elle est repartie montrer ses formes à Rétromobile où un autre podium l’attendait. Celui du stand Aon Classic Car. Elle y a été photographiée des milliers de fois en quelques jours par les visiteurs. Mais ses formes ne se souviennent que d’un seul œil. Celui qui, après tant de nuits blanches, tant de croquis, l’a rendue encore plus belle en deux dimensions qu’elle ne l’était en trois. L’effet « Bugatti by Rancinan » !

 

POUR EN SAVOIR PLUS :

.Le site de Gérard Rancinan

.Les travaux de Gérard Rancinan à l’Opera Gallery

 

Aon Classic Car votre partenaire
assurance voiture de collectionassurance voiture d’exception

assistance voiture de collectionassistance voitures d’exception
renseignements , tarifs , demandes de devis sur www.aonclassiccar.fr
Aon Classic Car, l’assurance est une relation de confiance

 

 

S'assurer avec
Aon Classic Car
Votre devis personnalisé
Assurance, Assistance :
contrats et tarifs sur mesure