Rachetée à Jacques Swaters par Philippe de Montaigu, la 250 GTO n°4153GT victorieuse du Tour Auto 1964 avait quand même conservé les couleurs de l’Ecurie Francorchamps. (copyright archives AgrippA mediA /// Ferrari Ufficio Stampa)

Rachetée à Jacques Swaters par Philippe de Montaigu, la 250 GTO n°4153GT victorieuse du Tour Auto 1964 avait quand même conservé les couleurs de l’Ecurie Francorchamps.
(copyright archives AgrippA mediA /// Ferrari Ufficio Stampa)


La décoration est très simple, mais sans doute l’une des plus célèbres du monde de la compétition : gris-bande jaune, couleur de l’Ecurie Francorchamps de Jacques Swaters. (copyright archives AgrippA mediA /// Ferrari Ufficio Stampa)

La décoration est très simple, mais sans doute l’une des plus célèbres du monde de la compétition : gris-bande jaune, couleur de l’Ecurie Francorchamps de Jacques Swaters.
(copyright archives AgrippA mediA /// Ferrari Ufficio Stampa)


L’intérieur a été traité de manière à la fois spartiate –comme dans une voiture de course- et luxueuse. La part belle est faite aux matériaux techniques et au cuir couleur brute. (copyright archives AgrippA mediA /// Ferrari Ufficio Stampa)

L’intérieur a été traité de manière à la fois spartiate –comme dans une voiture de course- et luxueuse. La part belle est faite aux matériaux techniques et au cuir couleur brute.
(copyright archives AgrippA mediA /// Ferrari Ufficio Stampa)


LA FERRARI F12
À REMONTER LE TEMPS !

LE DÉPARTEMENT DES COMMANDES SPÉCIALES DE FERRARI VIENT DE RÉALISER POUR UN CLIENT UNE F12 BERLINETTA À LA PERSONNALISATION HISTORIQUE…

Nice, Promenade des Anglais, 20 septembre 1964. Le pilote belge Lucien Bianchi et son compatriote et copilote Georges Berger, montent en vainqueurs sur le podium du 13e Tour de France Auto. Leur monture, la Ferrari 250 GTO n°172, a été achetée par Philippe de Montaigu à l’« Ecurie Francorchamps » de Jacques Swaters et mise à leur disposition pour la grande épreuve française. Bianchi et Berger ont magnifiquement piloté tout au long des 6085 km du parcours de Lille à Nice.

Cette Ferrari 250 GTO (châssis n°4153GT) est sortie des ateliers de Maranello début juin 1963. Commandée par le Français Pierre Dumay, elle a été cédée tout de suite après les 24 heures du Mans au « Garage Francorchamps » de Jacques Swaters. Celui-ci lui a donné ses couleurs : gris clair et bande jaune transversale sur sa partie avant. Couleurs que lui a laissées Montaigu.

Un peu plus de cinquante ans après cette victoire, le département des commandes spéciales de Ferrari, qui personnalise des modèles à la demande des clients, vient de donner à une F12 l’apparence de la GTO n°4153GT du Tour Auto. Cette belle initiative d’un collectionneur amoureux d’histoire, érudit et inspiré, a été dévoilée à l’occasion du Dream Cars Show de Bruxelles.

Désignée sous le nom de code (un peu long…) de « Ferrari F12berlinetta Tour de France 64 », cette Ferrari F12 unique a bénéficié d’un traitement intérieur luxueux mais qui rappelle l’ambiance dépouillée de la GTO de 1964. Magnifique ! On se permet d’espérer que d’autres amateurs suivront cet exemple de personnalisation !

S'assurer avec
Aon Classic Car
Votre devis personnalisé
Assurance, Assistance :
contrats et tarifs sur mesure