Finies les rondeurs de l'Evora S, l'Evora 400 affiche son "caractère augmenté" à coup de lignes très sportives. Une allure qui va plaire aux amoureux des GT italiennes. (copyright archives AgrippA mediA /// archives Lotus Cars)

Finies les rondeurs de l'Evora S, l'Evora 400 affiche son "caractère augmenté" à coup de lignes très sportives. Une allure qui va plaire aux amoureux des GT italiennes.
(copyright archives AgrippA mediA /// archives Lotus Cars)


Grâce à un important travail aérodynamique (ailerons, lames, extracteurs), la Lotus Evora 400 génère deux fois plus d'appui que l'Evora S. (copyright archives AgrippA mediA /// archives Lotus Cars)

Grâce à un important travail aérodynamique (ailerons, lames, extracteurs), la Lotus Evora 400 génère deux fois plus d'appui que l'Evora S.
(copyright archives AgrippA mediA /// archives Lotus Cars)


Alcantara, cuirs d'Ecosse, composites, le design intérieur a été repensé avec un double impératif : nouvelle ambiance et allègement. (copyright archives AgrippA mediA /// archives Lotus Cars)

Alcantara, cuirs d'Ecosse, composites, le design intérieur a été repensé avec un double impératif : nouvelle ambiance et allègement.
(copyright archives AgrippA mediA /// archives Lotus Cars)


LOTUS EVORA 400 :
LA NOUVELLE BOMBE DE LOTUS

LOTUS A DÉVOILÉ CETTE NUIT À 01 HEURE DU MATIN LES PREMIÈRES IMAGES DE LA NOUVELLE EVORA 400 !

Nous l’attendions au prochain Salon de l’Automobile de Genève début mars, mais Lotus a anticipé -pour notre plus grand plaisir ! Cette nuit, à 01 heure 15 très exactement, le journaliste de permanence de notre Rédaction a vu apparaître sur son écran un message du quartier général de la marque à Hethel (Grande Bretagne) :  le service de communication envoyait les premières images de sa nouvelle Evora. Il était trop tard pour que les magazines ou même les quotidiens ne les publient, vous êtes donc parmi les tous premiers à les voir ce matin !

Voici donc décalée de 24 heures la publication de la suite de notre enquêtes commencée hier sur la vertigineuse hausse de la cote de la Ferrari 250 GT California : priorité à l’actualité !

Ce communiqué n’est pas une totale surprise puisque Lotus avait annoncé depuis plusieurs mois l’arrivée de la nouvelle version de l’Evora. Quelques photos avaient même circulé. Mais les trois images qui accompagnent ce premier “press release” montrent une auto différente de l’étude de style dont Lotus avait diffusé quelques vues. Autant le prototype paraissait rond, habillé de courbes calmes et douces, autant la ligne de la nouvelle Evora 400 est joliment nerveuse, anguleuse mais pas trop, en tout cas en rupture avec la version actuelle qui, du coup, prend un sérieux coup de vieux !

Voilà pour les premières impressions.

Si l’on passe à la lecture des caractéristiques techniques et des performances -toutes en progression par rapport à l’actuelle Evora- c’est nous qui devenons nerveux et impatients de pouvoir essayer l’objet roulant. Jugez plutôt : châssis en aluminium habillé de composites, moteur V6 3,5 litres turbocompressé toujours installé en position centrale, puissance en hausse de 55 ch à 400 ch obtenue assez bas (à 7000 tr/mn) avec une courbe de couple que l’on nous promet pleine et démarrant tôt dans les tours (à son maximum dès 3500 tr/mn). Et sur la balance, l’Evora 400 a perdu 22 kg par rapport à l’actuelle Evora S (désormais 1415 kg). La récompense : plus de 300 km/h en pointe et un 0 à 100 km/h atteint en 4 secondes et 2/10e.

Premiers essais au printemps, commercialisation au mois d’août à un prix qui devrait être annoncé à l’occasion du Salon de Genève lors duquel la Lotus Evora 400 se dévoilera grandeur nature.

S'assurer avec
Aon Classic Car
Votre devis personnalisé
Assurance, Assistance :
contrats et tarifs sur mesure