Sauvé par miracle des destructions de la seconde guerre mondiale, ce plan présente une vue générale de l’Auto Union Type D dans sa version de 1938. Notez le cockpit très exigu qui ne laisse guère de place au pilote pour exercer son art… (copyright archives AgrippA mediA /// archives Groupe Audi)

Sauvé par miracle des destructions de la seconde guerre mondiale, ce plan présente une vue générale de l’Auto Union Type D dans sa version de 1938. Notez le cockpit très exigu qui ne laisse guère de place au pilote pour exercer son art…
(copyright archives AgrippA mediA /// archives Groupe Audi)

LA SEMAINE AON CLASSIC CAR
(23-28 février)

DE LUNDI À SAMEDI, CE QUE VOUS AVEZ PEUT-ÊTRE MANQUÉ

SUR VOTRE SITE AON CLASSIC CAR (SEMAINE DU 23 AU 28 FÉVRIER).

LUNDI

La décoration est très simple, mais sans doute l’une des plus célèbres du monde de la compétition : gris-bande jaune, couleur de l’Ecurie Francorchamps de Jacques Swaters.(copyright archives AgrippA mediA /// Ferrari Ufficio Stampa)

LA FERRARI F12 À REMONTER LE TEMPS !

Le département des Commandes Spéciales de Ferrari vient de réaliser pour un client une F12 Berlinetta à la personnalisation historique…

 

MARDI

Hans Stuck, ici aux commande de l’Auto Union Type A, va dès sa première course au Grand Prix de Berlin le 27 mai 1934, révéler tout le potentiel de cette voiture monstrueuse. Pole position, course en tête, mais sortie de piste tant la monture est rétive !(copyright archives AgrippA mediA /// archives Groupe Audi)

AUTO UNION : LES CLEFS DU MYTHE

En 1934, une étrange monoplace fait son apparition sur les grand prix : l’Auto Union. Développée sur la base d’un projet de Ferdinand Porsche, elle est technologiquement très en avance sur son temps, démesurée, bestiale, elle va aux côtés des Mercedes régner sur les épreuves européennes jusqu’en 1939. Il ne reste de cette histoire que des photos. La guerre a fait disparaitre la quasi totalité des exemplaires produits. Perdus à tout jamais ? Pas sûr…

 

MERCREDI

Les Renault 6 roues, dits "M.H.", disposent de trois essieux, mais ce sont des roues doubles qui sont montées à chaque extrémité. Douze pneus qui confèrent à la voiture une exceptionnelle capacité de progression en tout terrain, sable, boue ou cailloux.(copyright archives AgrippA mediA – Fonds Montén)

TRÉSOR D’ARCHIVES : RENAULT 6 ROUES DANS LES SABLES

Surgie de nos archives et des meilleures photothèques, une image exceptionnelle raconte les grandes heures de l’automobile. C’est “Trésor d’Archives”.
Aujourd’hui, extraites d’un carnet de voyage des années vingt découvert dans une brocante, de drôles de Renault au milieu des sables sahariens. Une grande aventure pour des voyageurs-explorateurs privilégiés…

 

JEUDI

De 1960 à 1964, environ 245 Maserati 3500 GT Spyder ont été produites par Vignale. Elles possèdent une carrosserie en acier au contraire des coupés construits en aluminium par la Carrozzeria Touring selon le procédé « Superleggera ».(copyright archives AgrippA mediA /// archives Artcurial)

MASERATI 3500 GT SPYDER : LA FIN DE L’OUBLI

Quand on dit cabriolet italien de prestige, on pense immédiatement à la Ferrari 250 GT Spyder California –surtout depuis le record établi par l’un d’eux aux enchères à Rétromobile (16,3 millions d’euros). Aveuglés par un tel éclat, les amateurs ont mis du temps à voir qu’il existait un autre cabriolet italien de la même époque digne de grand intérêt : la Maserati 3500 GT Spyder. Depuis quelques mois, sa cote s’envole. Explications.

 

VENDREDI

L’intégralité de la carrosserie a été retouchée afin d’optimiser l’écoulement des flux d’air afin d’augmenter l’appui aérodynamique tout en alimentant en air les organes internes qui en ont besoin (moteur, freins,…).(copyright archives AgrippA mediA /// archives McLaren Cars)

McLAREN 675LT : POUR QUELQUES MILLIMÈTRES DE PLUS…

Pour justifier son nom, la McLaren 675LT (pour « long tail » -longue queue) possède quelques millimètres de plus que la 650S dont elle est dérivée. Mais la différence est ailleurs. Elle a surtout maigri et gagné des chevaux. Présentation.

 

SAMEDI

Bugatti Veyron 16.4 Grand Sport Vitesse, série Légende de Bugatti « Ettore Bugatti ».(copyright archives AgrippA mediA /// Bugatti media)

BUGATTI VEYRON : FIN DE SÉRIE

Bugatti livrera à l’occasion du salon de Genève sa 450e et dernière Veyron. Plus rapide, plus chère, plus rare que n’importe quelle autre Supercar, la GT franco-allemande tire sa révérence après dix ans de carrière. Mais maintenant, quelle voiture pour remplacer la Bugatti Veyron ?

 

DÈS DEMAIN SUR AON CLASSIC CAR, LA SUITE DE VOTRE ACTUALITÉ SUR L’AUTOMOBILE DE COLLECTION ET D’EXCEPTION !

S'assurer avec
Aon Classic Car
Votre devis personnalisé
Assurance, Assistance :
contrats et tarifs sur mesure