Coque carbone, carrosserie en aluminium, la McLaren 570S a la taille fine. Sur la balance, seulement 1313 kg « à sec » (sans aucun fluide dans le groupe motopropulseur). (copyright archives AgrippA mediA /// archives McLaren Cars)

Coque carbone, carrosserie en aluminium, la McLaren 570S a la taille fine. Sur la balance, seulement 1313 kg « à sec » (sans aucun fluide dans le groupe motopropulseur).
(copyright archives AgrippA mediA /// archives McLaren Cars)


Le moteur de la McLaren 570S est un V8 biturbo dérivé des blocs qui équipent déjà les McLaren P1, 650 et 675. Dans cette nouvelle version, il développe 570 chevaux. (copyright archives AgrippA mediA /// archives McLaren Cars)

Le moteur de la McLaren 570S est un V8 biturbo dérivé des blocs qui équipent déjà les McLaren P1, 650 et 675. Dans cette nouvelle version, il développe 570 chevaux.
(copyright archives AgrippA mediA /// archives McLaren Cars)


570s_blade_silvLa coque en carbone qui équipe la McLaren 570S est une nouvelle extrapolation de la cellule développée pour les McLaren P1, 650 et 675. L’empattement est le même, 2670 mm. (copyright archives AgrippA mediA /// archives McLaren Cars)er_shot_13_hr ROGNEE 72 x 1000

La coque en carbone qui équipe la McLaren 570S est une nouvelle extrapolation de la cellule développée pour les McLaren P1, 650 et 675. L’empattement est le même, 2670 mm.
(copyright archives AgrippA mediA /// archives McLaren Cars)


Les performances de la McLaren 570S : 0 à 100 km/h en 3’’ et 3/10e, 0 à 200 km/h en 9’’ et 5/10e, 328 km/h en pointe. Le tout pour environ 185 000 euros en France. (copyright archives AgrippA mediA /// archives McLaren Cars)

Les performances de la McLaren 570S : 0 à 100 km/h en 3’’ et 3/10e, 0 à 200 km/h en 9’’ et 5/10e, 328 km/h en pointe. Le tout pour environ 185 000 euros en France.
(copyright archives AgrippA mediA /// archives McLaren Cars)


McLAREN 570S :
LA GAMME EST COMPLÈTE

AVEC LA McLAREN 570S, LE CONSTRUCTEUR ANGLAIS ACHÈVE SON TRAVAIL STRATÉGIQUE ET PROPOSE DÉSORMAIS UNE VRAIE GAMME SPORTIVE. DÉVOILÉE À NEW-YORK CETTE SEMAINE, LA 570S EST PRÉSENTÉE COMME LA « PETITE » GT DE LA FAMILLE. TOUT EST RELATIF…

McLaren aurait pu dévoiler sa 570S au salon de l’Automobile de Genève le mois dernier. Elle était prête. Le choix de la « Big Apple » pour présenter la dernière née de la gamme du constructeur était un choix stratégique. Cette 570S est destinée au marché américain. Elle s’y frottera à l’Acura (Honda) NSX, aux Porsche, aux Lamborghini, et probablement aussi aux Ferrari V8. C’est le modèle d’« entrée de haut de gamme » dont McLaren avait besoin pour accéder à une nouvelle dimension. En 2015, l’objectif sera de franchir le cap des 2000 voitures produites (après 1360 en 2013 et 1650 en 2014). La marque a segmenté son offre de la manière suivante : en entrée de gamme, la série « Sport », avec la 570S et ses dérivées qui apparaîtront peut-être déjà cette année ; en milieu de gamme, la série « Super » avec les 650S Coupé et Spider, et la 675LT ; tout en haut, au firmament, la série « Ultimate » qui, avec la P1, permet à McLaren d’exprimer le nec-plus-ultra de son savoir-faire automobile.

Pour concevoir cette nouvelle 570S, McLaren a joué à fond la carte de la plateforme technique : comme les autres voitures de la gamme, elle est construite sur la base de la cellule en carbone déjà utilisée sur la P1, et les 650 et 675. De loin ou à haute vitesse, il sera difficile de distinguer la 570S de ses ainées : même empattement et même allure générale. Et pour cause : l’emploi de la plateforme commune au même empattement (2670 mm). Ce qui fait la différence ne se voit pas : des subtilités dans le dessins des différentes cellules en modifie légèrement la structure et le poids. Celle de la P1 dite « MonoCage » est la plus lourde (90 kg) car elle comprend le toit et est étendue pour accueillir les batteries des moteurs hybrides. Celle des 650 et 675, la « MonoCell 1 », est plus fine et ne pèse que 75 kg. La nouvelle, créée pour la 570S est baptisée « MonoCell 2 ». Elle est légèrement plus lourde (mais n’atteint pas 80 kg) en raison de surfaces d’ancrages plus importantes au niveau des bas de caisse et des arches latérales.

La filiation de la 570S avec ses aînées ne se limite par aux éléments structurels : elle hérite du M838TE, nouvelle version du « M838 » (M pour McLaren, 838 pour 8 cylindres 3,8 litres), le V8 à 90° d’ouverture turbocompressé (le « T ») qui, dans des versions dédiées (respectivement M838TQ, M838T et M838TL), équipe déjà ses trois grandes sœurs citées plus haut.

Côté performances, la 570S offrira des chiffres de haut niveau. Les premières valeurs communiquées par McLaren : 570 chevaux, 0 à 100 km/h en 3’’ et 3/10e, 0 à 200 km/h en 9’’ et 5/10e. Prix annoncé pour le marché français : environ 200 000 euros.

S'assurer avec
Aon Classic Car
Votre devis personnalisé
Assurance, Assistance :
contrats et tarifs sur mesure