Les Porsche 919 ont « claqué » leurs temps dans les dix premières minutes de la séance d’essais qualificatifs qui durait deux heures. (copyright archives AgrippA-mediA /// archives Porsche AG)

Les Porsche 919 ont « claqué » leurs temps dans les dix premières minutes de la séance d’essais qualificatifs qui durait deux heures.
(copyright archives AgrippA-mediA /// archives Porsche AG)


Les trois Audi R18 sont reléguées loin. La plus rapide d’entre elles était hier soir presque trois seconde plus lente que la plus rapide des Porsche. (copyright archives AgrippA-mediA /// archives Michelin)

Les trois Audi R18 sont reléguées loin. La plus rapide d’entre elles était hier soir presque trois seconde plus lente que la plus rapide des Porsche.
(copyright archives AgrippA-mediA /// archives Michelin)


24 Heures du Mans 2015
LE COUP DE FORCE DE PORSCHE

PORSCHE S’EST LIVRÉ HIER SOIR À UN VÉRITABLE HOLD-UP SUR LES 24 HEURES DU MANS. LES TROIS 919 HYBRID OFFICIELLES SE SONT EMPARÉES DES TROIS PREMIÈRES PLACES DE LA GRILLE PROVISOIRE. DERRIÈRE, À BONNE DISTANCE, LES TROIS AUDI, LES DEUX TOYOTA ET LES DEUX REBELLION. POKER MENTEUR OU PASSATION DE POUVOIR ?

On a peut-être assisté hier soir au Mans à la fin d’une époque et au début d’une nouvelle ère. En quelques minutes, dès le début de la première séance qualificative (il y en aura deux autres ce soir) Porsche s’est emparé des trois premières places de la grille de départ provisoire pour ne jamais les quitter. En pole position, la numéro 18 au volant de laquelle Neel Jani a bouclé un tour en un très impressionnant 3’16’’887/1000ème (249,2 km/h de moyenne, nouveau record pour ce tracé). La première Audi, la n°8 de Di Grassi, Duval et Jarvis, est reléguée à 2’’979/1000ème.
Si l’on attendait éventuellement une Porsche aux avant-postes (la journée-test avait révélé leur niveau de compétitivité), en trouver trois aux trois premières places de cette première séance de qualifications, et qu’il existe un tel écart entre la meilleure d’entre elles et la première des Audi, sont deux surprises de taille. D’autant que les trois 919 ont paru rouler sans chercher à explorer leurs limites (les trois Audi R18 ne l’ont pas fait non plus, sans aucun doute). Chaque équipe a donc masqué le réel potentiel maximum de ses voitures.

Si la météo tourne à l’orage ce soir sur le circuit pour les deux dernières séances d’essais qualificatifs (19h00-21h00 puis 22h00-minuit), les dés auront été jetés hier soir lors de cette partie de poker-menteur dont Porsche sortira gagnant.

Si le temps reste au sec, une grande bataille pour la pole des 83ème 24 Heures du Mans se jouera en fin de première séance ou au tout début de la seconde. L’asphalte sera encore chaud, offrant ainsi une adhérence optimale aux pneumatiques Michelin des deux équipes, et l’air rafraîchi du couchant permettra aux moteurs de libérer tous leurs chevaux.

Alors, le verdict du chronomètre sera sans fard.

 

CLASSEMENT DE LA PREMIÈRE SÉANCE D’ESSAIS QUALIFICATIFS :

1. Porsche 919 n°18 (Dumas, Jani, Lieb) 3’16’’887

2. Porsche 919 n°17 (Bernhard, Webber, Hartley) 3’17’’767

3. Porsche 919 n°19 (Hülkenberg, Bamber, Tandy) 3’19’’297

4. Audi R18 n°8 (Di Grassi, Duval, Jarvis) 3’19’’866

5. Audi R18 n°9 (Albuquerque, Bonanomi, Rast) 3’21’’081

6. Audi R18 n°7 (Fässler, Lotterer, Tréluyer) 3’21’’839

7. Toyota TS 040 n°2 (Wurz, Sarrazin, Conway) 3’23’’543

8. Toyota TS 040 n°1 (Davidson, Buemi, Nakajima) 3’23’’767

9. Rebellion R-One n°12 (Prost, Heidfeld, Beche) 3’26’’874

10. Rebellion R-One n°13 (Imperatori, Kraihamer, Abt) 3’31’’933

 

POUR EN SAVOIR PLUS…

.24 Heures du Mans 2015, C’est parti !

.Le Mans 2014 et autres récits : Cette nuit, il n’a pas dormi.

S'assurer avec
Aon Classic Car
Votre devis personnalisé
Assurance, Assistance :
contrats et tarifs sur mesure