1970, le concept Lancia Stratos Zero (copyright archives AgrippA-mediA /// archivio storico Bertone)

1970, le concept Lancia Stratos Zero
(copyright archives AgrippA-mediA /// archivio storico Bertone)

LA SEMAINE AON CLASSIC CAR
(13 – 17 juillet)

DE LUNDI À VENDREDI, CE QUE VOUS AVEZ PEUT-ÊTRE MANQUÉ
CETTE SEMAINE SUR VOTRE SITE AON CLASSIC CAR.
(SEMAINE DU 13 au 17 JUILLET)

LUNDI

Même Walter Röhrl succomba aux charmes de la belle italienne, remportant au volant de la Lancia Stratos de l’écurie Pirelli quelques belles victoires dans le championnat allemand des Rallyes (ici à l’Hunsrück-Rally en 1978 copiloté par Christian Geistdörfer).(copyright archives AgrippA-mediA /// archives Fiat Auto Groupe)

LANCIA STRATOS : LA VOITURE DE TOUS LES EXCÈS

La Lancia Stratos est la voiture de tous les mystères, de tous les excès, de tous les records. On ne sait pas avec exactitude combien d’exemplaires furent construits, beaucoup de pilotes avouent ne jamais avoir réussi à la conduire, mais elle est la Lancia qui, toutes époques et toutes disciplines confondues, a remporté le plus de victoires en compétition. Bref, une icône !

 

MARDI

La Dino, en version 206 ou 246, a reçu le surnom de « petite P4 », en référence à la dernière version des prototypes 330 P de la Scuderia Ferrari lancée en 1967 et à laquelle sa ligne fait -volontairement- penser. Le coup de crayon de Sergio Pininfarina est entré dans l'histoire.(copyright archives AgrippA-mediA /// Fonds Montén)

DINO 246 : UNE « PRESQUE » FERRARI POUR CONTRER PORSCHE

Pour contrer Porsche dont les voitures deviennent de plus en plus menaçantes pour ses modèles d’entrée de gamme, Enzo Ferrari lance en 1967 une “petite” GT. Si petite qu’elle ne porte ni son nom, ni l’écusson au cheval cabré. Sa marque, créée pour l’occasion, est celle de son moteur. C’est surtout le prénom du fils disparu d’Enzo qui avait créé ce V6 : Dino . Et cette Ferrari qui n’en porte pas le nom va pourtant faire honneur à Maranello !

 

MERCREDI

A partir de 1964, la Sunbeam Alpine perd ses ailes arrière élancées. Mais elle reçoit une boîte de vitesses synchronisée.(copyright archives AgrippA-mediA)

SUNBEAM ALPINE : LE ROADSTER OUBLIÉ

Tandis que les Triumph, les Austin-Healey et les MG ont la faveur de la majorité des amateurs d’Anglaises, la petite Sunbeam Alpine reste à part, un peu délaissée, sinon méconnue. Injuste ! Ce roadster mérite une place dans votre collection !

 

JEUDI

Le 16 juillet 1955, pour la première et la seule fois de sa carrière, Stirling Moss bat Fangio. « Mais l’ai-je vraiment fait ? » se demande l’Anglais aujourd’hui encore...(copyright archives AgrippA-mediA /// archives Daimler AG)

16 juillet 1955 : LE SEUL JOUR OÙ MOSS A BATTU FANGIO

Il y a soixante ans jour pour jour, Stirling Moss remportait contre Juan Manuel Fangio une victoire énigmatique lors du grand prix de Grande Bretagne. Flash-back.

 

VENDREDI

Le réalisateur italien Roberto Rossellini était un grand amateur de Ferrari. Il a possédé plusieurs "spéciales" dont cette 375 MM châssis n°0402AM commandée à Pinin Farina en 1954(copyright archives AgrippA-mediA /// archives AveC)

FERRARI SPÉCIALES : CELLES DE PININ FARINA… ET QUELQUES AUTRES !

Ferrari, ce n’est pas qu’une production exclusive, c’est aussi une production… très exclusive ! En marge des modèles connus, Maranello a, de tout temps, livré à des clients très exigeants (et très riches) des voitures uniques. Des carrosseries souvent commises par Pinin Farina, mais pas seulement. Revue de détail des Ferrari spéciales.
.1e PARTIE : LES ANCIENNES
.2e PARTIE : LES MODERNES

S'assurer avec
Aon Classic Car
Votre devis personnalisé
Assurance, Assistance :
contrats et tarifs sur mesure