Russo and Steele ou la théâtralisation des ventes : lors de la présentation de chaque lot, crieurs et commissaire priseur se transforment en bateleurs et les enchérisseurs ont droit à leur minute de célébrité. Quant au gagnant, il est acclamé par le public. (copyright archives AgrippA mediA /// archives Russo and Steele 2014)

Russo and Steele ou la théâtralisation des ventes : lors de la présentation de chaque lot, crieurs et commissaire priseur se transforment en bateleurs et les enchérisseurs ont droit à leur minute de célébrité. Quant au gagnant, il est acclamé par le public.
(copyright archives AgrippA mediA /// archives Russo and Steele 2014)


Russo and Steele s’est fait une réputation non seulement en vendant de beaux modèles européens et américains, mais aussi en amenant lors de la vente le public au plus près des voitures, placées au centre d’une véritable arène. (copyright archives AgrippA mediA /// archives Russo and Steele 2014)

Russo and Steele s’est fait une réputation non seulement en vendant de beaux modèles européens et américains, mais aussi en amenant lors de la vente le public au plus près des voitures, placées au centre d’une véritable arène.
(copyright archives AgrippA mediA /// archives Russo and Steele 2014)


MONTEREY CAR WEEK :
DÉLIRES D’ENCHÈRES

EN DEHORS DU CONCOURS D’ÉLÉGANCE DE PEBBLE BEACH, LA MONTEREY CAR WEEK (VOIR NOTRE SUJET DE MARDI) ACCUEILLE D’AUTRES TEMPS FORTS DE L’AUTOMOBILE DE COLLECTION ET D’EXCEPTION : LES VENTES AUX ENCHÈRES.
TOUTES LES GRANDES MAISONS INTERNATIONALES SONT PRÉSENTES. AU PROGRAMME, DES MERVEILLES, DE L’AMBIANCE ET DES MILLIONS DE DOLLARS LÂCHÉS SUR UN SIMPLE SIGNE DE LA MAIN...

Les plus grosses fortunes du monde de l’automobile de collection et d’exception sont en Californie cette semaine pour la Monterey Car Week. Ne les cherchez pas ailleurs. Ils sont tous sur ce bout de falaise de la côte ouest des États-Unis qu’ils n’auraient jamais fréquenté s’il n’était devenu, en quelques décennies, le centre du monde de l’automobiles classique au cœur de l’été. Monterey est donc également « the place to be » pour tous ceux qui font commerce de cette passion, à commencer par les maisons de vente.

Les « big three », comprenez les trois plus grands fauves de la discipline, c’est à dire par ordre alphabétique Bonhams (maison anglo-hollandaise), Gooding & Company (société américaine, absente en Europe, mais très active aux USA) et RM-Sotheby’s (Canadienne à l’origine, désormais détenue à 25% par l’anglo-américaine Sotheby’s), y organisent leurs plus grosses ventes de l’année. Celles qui auront, à la fois, le plus de lots présentés, les plus beaux et les plus demandés (donc les plus chers), et dont les résultats seront les plus élevés : à la fois au regard du montant en dollar atteint par chaque lot, et en raison du pourcentage de lots du catalogue ayant trouvé acquéreur (au moment de la vente ou immédiatement après, de gré à gré entre vendeur et acheteur, processus dit d’« after sale » dans le cadre duquel la maison de ventes est  commissionnée).

Un ordre d’idée du volume des transactions ? En 2014, les trois grands ont réalisé lors de la semaine de Monterey un chiffre d’affaires de 328,4 millions de dollars . Le podium : premier RM avec 114,4 M$ et 91% des lots vendus ; deuxième Bonhams avec 108 M$ (dont 65,945 M$ pour 10 voitures de la collection Violati-Maranello Rosso) et 92% des lots vendus ; troisième Gooding & Company avec 106 M$ et un peu moins de 90% des lots vendus. Le cru 2015 pourrait être aussi bon. Bonhams, Gooding et RM ont en effet préparé des catalogues tout simplement somptueux.

Voici, par ordre d’entrée en scène cette semaine, les plus belles parts de rêves. Des Ferrari d’exception y ont notre préférence…

 

RM SOTHEBY’S

! CHOIX RM MONTEREY 2015 FERRARI 250 GT 1956 action - 72 x 1000Trois jours de vente (de ce jeudi 13 à samedi 15) pour une pluie d’étoiles. Ne retenons que la plus belle (pour nous), le lot n°332 : la Ferrari 250 GT de 1956, châssis n°0557GT, victorieuse du Tour de France Automobile 1956 aux mains d’Alfonso de Portago. La voiture est mythique –elle a donné à la lignée des 250 GT châssis long leur surnom de 250 « Tour de France ». Restaurée de manière parfaite dans sa configuration de l’épreuve française de 1956, elle va changer de mains pour une somme qui comportera probablement sept zéro à gauche de la virgule… Le reste du catalogue RM est au niveau de ce morceau d’histoire.

 

BONHAMS

! CHOIX 250 GT 1519GT face 72 x 1000Bonhams présente 111 lots (dont 13 Ferrari, 12 Porsche, 11 Mercedes, 8 Jaguar, 6 Maserati,…) qui seront dispersés en une seule fois, vendredi 14. C’est une autre célèbre voiture de course de Maranello qui devrait faire s’envoler le marteau : la Ferrari 250GT 1959 dite “Interim” (c’est à dire, pour simplifier, une 250GT châssis long -empattement de 2600 mm- avec une carrosserie préfigurant la 250GT châssis court -empattement de 2400 mm- dont elle se différencie visuellement par sa glace de custode inexistante sur les “vraies” berlinettes 250 GT châssis court). Cette auto exceptionnelle et rare (Ferrari ne construisit que 7 “Interim”, il n’en subsiste que 6), châssis n°1519GT, termina troisième du Tour de France 1959 et remporta les Coupes du Salon à Montlhéry la même année aux mains de son propriétaire, Jean-Pierre Schild. Elle est détenue encore pour quelques heures par le grand collectionneur américain Peter Paul Pappalardo. « PPP » en a patiemment retrouvé les morceaux avant de la faire entièrement restaurer. Estimée de 9 à 12 millions de dollars, ce lot n°56 pourrait pousser la performance au-delà…

 

GOODING

1962_Ferrari_250_GT_SWB_Berlinetta_Speciale_0205_BH-1 - 72 x 1000La maison américaine va fermer le banc des poids lourds. Sa vente s’étale sur deux jours, samedi 15 et dimanche 16. Que du très beau au programme, comme d’habitude pour cet auctioneer qui joue à domicile. Gooding, créée en 2003, est installée à Santa Monica en Californie. Elle est en toute logique le partenaire officiel de la Monterey Car Week.

Sa merveille de l’année est le lot n°39, la Ferrari 250GT 1962 châssis n°3269GT, exemplaire unique dessiné par Giorgetto Giugiaro quand il travaillait pour Nuccio Bertone, à qui la voiture était destinée. Une mécanique de course (celle de la berlinette 250 GT Passo Corto), une robe époustouflante de dynamisme et d’élégance, un concepteur et un destinataire aussi célèbres l’un que l’autre, cette 250GT speciale pourrait être sur le podium des records de la semaine des ventes…

 

LES AUTRES MAISONS DE VENTES :
FOCUS SUR UN REVENANT, RICK COLE

DELAHAYE 135 M NARVAL z1947d_003 - ROG 72 x 1000Plusieurs autres maisons de ventes organisent à Monterey d’importantes vacations : Mecum avec 600 voitures au catalogue, Russo and Steele et sa vente à grand spectacle de 250 lots dont quelques très belles Ferrari de route, ainsi que JR Auctions qui propose, en plus des voitures, quelques yachts.

Notre attention va cependant à une maison très peu connues en Europe -comme les trois autres, elle n’y officie pas, qui propose à Monterey le plus petit catalogue de la semaine. Une très belle sélection de trente-six voitures et motos, dont plusieurs hériteront d’enchères à sept chiffres. Rick Cole, c’est son nom, fut en 1986 le premier commissaire priseur à organiser une vente à Monterey. Après dix premières années très intenses, il s’en est écarté avant de revenir l’année dernière pour un test. Sa réussite (un peu plus de 50 millions de dollars en 27 lots !) l’a convaincu de récidiver cette année avec un catalogue à “châssis court”, mais très charpenté (neuf lots de plus que l’année passée).

À son programme (qui s’étale sur trois jours de jeudi 13 à samedi 15), notamment, plusieurs très belles voitures européennes : une brochette de Ferrari, dont la 250 Europa GT carrossée en coupé par Pinin Farina, ex-prince Bernhard des Pays-Bas (châssis n°0387GT/0139EU), une très rare 275 GTB/4 aluminium (châssis #9413) et la 308 GT/M châssis n°1 ex-Jean « Beurlys » Blaton.

Ceux que les grandes carrosseries françaises font rêver casseront leur (grosse) tirelire pour la Delahaye 135 M « Narval », surnommée ainsi en raison de la carrosserie évocatrice de ce cétacé dont elle fut habillée par Figoni et Falaschi.

Une exubérance qui sied très bien à l’ambiance de Monterey.

 

 Aon Classic Car votre partenaire
assurance voiture de collection , assurance voiture d’exception ,
assistance voiture de collection , assistance voiture d’exception .
Renseignements , tarifs , demandes de devis sur www.aonclassiccar.fr
Aon Classic Car, l’assurance est une relation de confiance

S'assurer avec
Aon Classic Car
Votre devis personnalisé
Assurance, Assistance :
contrats et tarifs sur mesure