Les beaux coupés Jaguar XK120 (les "Fixed Head Coupe", "FHC") se négocient désormais régulièrement au-delà des 100 000 euros. Ici un exemplaire de 1952 adjugés par RM Auctions aux États-Unis 154 000 dollars en février 2015. (copyright archives AgrippA-mediA /// archives RM-Sotheby’s / Patrick Emzen)

Les beaux coupés Jaguar XK120 (les "Fixed Head Coupe", "FHC") se négocient désormais régulièrement au-delà des 100 000 euros. Ici un exemplaire de 1952 adjugés par RM Auctions aux États-Unis 154 000 dollars en février 2015.
(copyright archives AgrippA-mediA /// archives RM-Sotheby’s / Patrick Emzen)

LA SEMAINE AON CLASSIC CAR
(2 – 6 novembre)

DE LUNDI À VENDREDI, DÉCOUVREZ CE QUE VOUS AVEZ PEUT-ÊTRE MANQUÉ CETTE SEMAINE SUR VOTRE SITE AON CLASSIC CAR.
L’ACTUALITÉ, LES ALERTES, LES ANALYSES, LES BELLES HISTOIRES, TOUT CE QU’IL FAUT SAVOIR SUR L’UNIVERS DE L’AUTOMOBILE DE COLLECTION ET D’EXCEPTION.
(SEMAINE DU LUNDI 2 au VENDREDI 6 NOVEMBRE)

LUNDI

Ventes aux Enchères

Le système de toit escamotable "Eclipse" a été imaginé par un homme exceptionnel : Georges Paulin. Dentiste, inventeur, résistant membre du groupe « Phill » au sein du réseau Alibi, il sera exécuté au Mont Valérien le 21 mars 1942.(copyright archives AgrippA mediA /// archives Étude Osenat)

LES VENTES AUX ENCHÈRES DE NOVEMBRE 2015

Cinq ventes aux enchères (seulement) retiennent l’attention en novembre. Le calendrier des vacations glisse lentement vers sa pause de fin d’année !

 

MARDI

Histoire des Marques

Après une saison d’apprentissage en 1934 avec les Type A, l’écurie Auto Union attaque la saison 1935 (ici l’écurie à la « Coppa Acerbo ») avec une monoplace évoluée, la Type B, et des pilotes qui commencent à prendre la mesure du monstre.(copyright archives AgrippA mediA /// archives Groupe Audi)

AUTO UNION : LES CLEFS DU MYTHE

L’Auto Union est sans doute la voiture de l’”Ère des Titans” qui fait le plus fantasmer historiens, amateurs et collectionneurs. Développée sur la base d’un projet de Ferdinand Porsche, elle est technologiquement très en avance sur son temps lorsqu’elle apparaît en 1934. Démesurée, bestiale. Elle va, aux côtés des Mercedes, régner sur les épreuves européennes jusqu’en 1939. Il ne reste de cette histoire brutalement interrompue que des photos. La guerre a fait disparaitre la quasi totalité des exemplaires produits. Détruits, perdus à tout jamais ? Pas sûr…

 

MERCREDI

Histoires de Modèle

Ce roadster en acier de 1951 en bel état de présentation mécanique et restauré récemment a changé de mains sous le marteau d’Artcurial en juin dernier à Paris pour 104 896 euros.(copyright archives AgrippA-mediA /// archives Artcurial Motorcars)

JAGUAR XK120 : VITE ET BIEN

Les grands ingénieurs ont souvent la main heureuse. Imaginée sous la pression, conçue dans l’urgence, produite en catastrophe, la Jaguar XK120 est de ces petits miracles industriels qui donnent à l’industrie automobile des allures de science très inexacte. Et rendent aux hommes des raisons de croire que la chance peut vraiment sourire aux audacieux…

 

JEUDI

Histoires de Pilotes

8 septembre 1957, circuit de Monza, Moss roule en tête du dernier Grand Prix de F1 de la saison au volant de sa Vanwall. Il s’arrête à mi-course pour un ravitaillement et en profite pour avaler un soda. Il va s’imposer avec 41 secondes d’avance devant Fangio et sa Maserati 250F. Le troisième, Wolfgang von Trips, terminera à deux tours derrière eux ! Cette victoire, l’une des plus belles de la carrière de Moss, n’inversera pas le cours des événements : le soir, Fangio sera sacré champion du monde et Moss restera son dauphin. Une fois de plus…(copyright archives AgrippA-mediA /// archivio Pirelli)

STIRLING MOSS : UN SODA ET UNE VICTOIRE

Arrêt sur image lors du Grand Prix d’Italie 1957. A mi-course, alors qu’il a plus de 30 secondes d’avance sur Juan Manuel Fangio, Stirling Moss ravitaille et se rafraîchit.

 

VENDREDI

Portrait de Pilote

8 juin 1952, Gran Premio di Monza (hors championnat). José Froilán González au volant de sa Maserati A6GCM dans ses œuvres. Regardez son attitude, très typique, penché sur son volant comme s’il voulait pousser la voiture. Devant lui, Alberto Ascari et Nino Farina sont inaccessibles sur leurs Ferrari 500. Mais Froilán ne lâche rien. Ce jour-là, un problème électrique va l’empêcher de conserver la troisième place qu’il occupe jusqu’au 27e des 35 tours de la première manche. Cette panne l’empêchera de prendre part à la seconde course.(copyright archives AgrippA mediA /// archivio Pirelli)

JOSÉ FROILÁN GONZÁLEZ : LE TAUREAU DES PAMPAS

Surgie de nos archives et des meilleures photothèques, une image exceptionnelle raconte les grandes heures de l’automobile. C’est “Trésor d’Archives”.
Aujourd’hui, extrait de la magnifique photothèque Pirelli, José Froilán González, “le Taureau des Pampas”, montre qu’il mérite son surnom lors du Grand Prix de Monza le 8 juin 1952 !

 

Aon Classic Car votre partenaire
assurance voiture de collectionassurance voiture d’exception

assistance voiture de collectionassistance voitures d’exception
renseignements , tarifs , demandes de devis sur www.aonclassiccar.fr
Aon Classic Car, l’assurance est une relation de confiance

 

S'assurer avec
Aon Classic Car
Votre devis personnalisé
Assurance, Assistance :
contrats et tarifs sur mesure