Dante Giacosa inventeur des Fiat 500 posant entre ses deux créations : l'ancienne et la "nuova". (copyright archives AgrippA-mediA /// archives Fiat)

Dante Giacosa, inventeur des Fiat 500, posant entre ses deux créations : l'ancienne et la "nuova".
(copyright archives AgrippA-mediA /// archives Fiat)


Autre chef d'œuvre de Dante Giacosa, ingénieur insatiable au talent protéiforme : une GT de luxe, la Fiat 8V.(copyright archives AgrippA-mediA /// archives Fiat)

Autre chef d'œuvre de Dante Giacosa, ingénieur insatiable au talent protéiforme : une GT de luxe, la Fiat 8V.(copyright archives AgrippA-mediA /// archives Fiat)


A ses heures perdues (!) Dante Giacosa avait aussi créé les Cisitalia, de course comme de route, pour Piero Dusio qui l'hébergeait à la fin de la guerre 39-45.(copyright archives AgrippA-mediA)

A ses heures perdues (!) Dante Giacosa avait aussi créé les Cisitalia, de course comme de route, pour Piero Dusio qui l'hébergeait à la fin de la guerre 39-45.(copyright archives AgrippA-mediA)


DANTE GIACOSA
LE PÈRE DE LA FIAT 500

EN JUILLET 1957, LE MONDE DÉCOUVRAIT UNE VOITURE AUJOURD'HUI DEVENUE CULTE : LA FIAT 500. SON CONCEPTEUR, DANTE GIACOSA A IMAGINÉ PENDANT UN DEMI SIÈCLE LES PLUS GRANDS SUCCÈS DE LA MARQUE ITALIENNE ! PORTRAIT D'UN HOMME HORS-NORME QUI LISAIT LE GREC ET LE LATIN DANS LE TEXTE, AIMAIT L'ART ET LA POÉSIE, MAIS PLUS ENCORE SA TABLE À DESSINS.

C‘était le temps des alchimistes de l’automobile. Il y a un demi-siècle, la création d’une voiture n’impliquait qu’une poignée d’hommes qui intervenait d’ailleurs sur toute la gamme –quand elle existait. Et l’ingénieur qui portait la belle sur les fonts baptismaux avait le rang de sorcier. Qualificatif attribué à une époque où l’on doutait parfois que la mécanique fut une science exacte ; et où celui qui voulait un modèle à la fois fiable, économique et performant en cherchait en réalité trois…
Dante Giacosa est l’un de ces sorciers. Peut-être le plus célèbre d’entre eux en Italie. Son talent a été popularisé par l’une de ses créations, devenue icône de l’automobile : la Fiat 500.
En juillet 1957 quand elle est dévoilée, Giacosa est déjà un homme mûr, à mi-chemin de sa longue carrière. Directeur du département technique de la division automobile de Fiat depuis 1946, il est a 52 ans un ingénieur respecté de ses pairs, révéré par ses collaborateurs, très écouté par sa hiérarchie. Ce prestige, Giacosa le doit à sa personnalité bien trempée, à son ouverture d’esprit et à sa culture, à son souci permanent des aspirations du consommateur, le tout allié à une forte compréhension des enjeux industriels. Des qualités qu’il a très tôt exprimées en concevant un précédent grand succès de la marque : la Fiat 500. Car il y a déjà eu une Fiat 500…
En 1936, le constructeur italien a mis sur le marché sous ce nom une voiture révolutionnaire. Vendue à plus de 500.000 exemplaires dans toute l’Europe, directement ou sous licence (en France sous le nom Simca 5), elle est restée au catalogue pendant vingt ans ! L’Ingegnere Giacosa n’avait pas trente ans quand il s’est emparé du projet à la demande du Senatore Agnelli, président de Fiat.
Né le 3 janvier 1905 dans une famille d’origine piémontaise installée à Rome où son père, militaire, est en garnison, le jeune Dante excelle dans les disciplines littéraires. Il parle couramment le latin et le grec, mais ce sont des études supérieures scientifiques qu’il veut suivre. En 1927, à seulement 22 ans, il obtient son diplôme d’ingénieur mécanicien au célèbre « Polito », l’Institut Polytechnique de Turin, la plus prestigieuse école d’ingénieurs à l’époque en Italie (aujourd’hui dans le top 5 mondial pour l’ingénierie automobile). Son premier employeur sera aussi le seul : la Fabbrica Italiana Automobili Torino, autrement dit, « la Fiat », comme l’appellent les Italiens.

 

POPULAIRES, LUXUEUSES, SPORTIVES, IL SAVAIT TOUT FAIRE !

 

Rapidement intégré au bureau d’étude, il apprend le métier aux côtés d’ingénieurs qui ont fait rouler les premières voitures sur le sol italien à la fin du siècle précédent. Il est tout d’abord affecté aux essais, puis aux projets des véhicules utilitaires et industriels. En 1933, il hérite d’une tâche à laquelle ses supérieurs se sont cassés les dents (certains ont même été renvoyés du jour au lendemain en raison de leurs échecs !) : imaginer un petit modèle, économique, minimaliste. Ce sera donc cette fameuse 500, première du nom, dite « Topolino ». Un succès immédiat, suivi de bien d’autres nés sous son crayon, dont les plus célèbres sont la Fiat 600, la « Nuova » 500, la Dino, la 130, la 128,…
L’aura de Giacosa va croître au fil de ses créations. Cet homme discret, à l’élégante silhouette, toujours en costume-cravate, impressionne autant par son palmarès que par sa science de l’automobile et sa capacité à accomplir les missions les plus différentes. Pour Fiat, il aura à concevoir aussi bien des tracteurs militaires, des moteurs d’avion, des voitures de luxe comme la 8V, que des populaires. Tâches dont il s’acquittera avec un égal talent, directement installé à la table à dessin comme pour la Topolino, ou en patron au fil de son ascension dans l’entreprise.
Marque des plus grands, c’est dans le dépouillement, le fonctionnel, qu’il va exceller. La 500, et sa remplaçante la Nuova 500, sont des chefs d’œuvre. Songez qu’avec ces deux modèles, Fiat va jouer les premiers rôles pendant près de quarante ans (1936-1955 pour la 500 Topolino, 1957-1975 pour la Nuova 500) ! Certes les consommateurs étaient alors moins exigeants et l’offre plus réduite, mais il fallait une conscience exacerbée des besoins des automobilistes autant qu’une vision très avant-gardiste du marché, alliées à de magistrales inspirations techniques, pour parvenir à une telle performance. Car, s’il est permis à beaucoup d’inventer des machines complexes, c’est dans la simplification que s’exprime le génie mécanique. Ils ne sont guère que trois ingénieurs au cours du XXe siècle à avoir porté suffisamment haut leur art de l’ingénierie pour atteindre un tel niveau d’excellence : André Lefebvre avec la 2CV, Ferdinand Porsche avec la Coccinelle, et Dante Giacosa.
Et quand il ne dessine ou ne calcule, Dante écrit. Pas des romans d’aventures, mais un traité de mécanique. Son « Motori endotermici » -en français « Moteurs endothermiques », publié en 1941 et consacré aux moteurs à combustion interne, a été pendant plusieurs décennies la bible des motoristes, traduite en plusieurs langues, et rééditée à quinze reprises !
Disparu le 31 mars 1996 à 91 ans, l’Ingegnere Giacosa avait gravi un à un les échelons de la Fiat jusqu’au Conseil d’Administration. Il était parti en retraite en 1970 pour se livrer à son activité favorite : lire, en latin et en grec ; et écrire ses mémoires, en italien.

 

GROS PLAN :
Giacosa parmi ses pairs
Il est intéressant de resituer Dante Giacosa parmi des grands ingénieurs mécaniciens. Né en 1905 et actif dès 1928, il est le jeune contemporain d’André Citroën (1878-1935), de Louis Renault (1877-1944), du père de la 2CV André Lefebvre (1894-1964) et de celui de la Coccinelle Ferdinand Porsche (1875-1951). Enzo Ferrari qui appréciait son travail (il disait sans détour que la Nuova 500 était géniale), n’a jamais essayé de s’adjoindre ses services. Sans doute savait-il que Giacosa avait un caractère fort, peu docile, et qu’il travaillait dans l’indépendance –ce que Ferrari n’acceptait guère de ses collaborateurs !

Giacosa aurait pourtant pu travailler pour Enzo Ferrari, comme d’autres ingénieurs de la Fiat qui passèrent de Turin à Maranello. Dante le touche-à-tout avait en effet tâté à la compétition en créant plusieurs Cisitalia de course, notamment la première d’entre elles, la très réussie D46, qu’il avait équipée… d’un moteur Fiat !

 

POUR EN SAVOIR PLUS, L’ÉPOPÉE DE LA FIAT NUOVA 500, 1957-1975 :

 

 

 

Aon Classic Car votre partenaire
assurance voiture de collectionassurance voiture d’exception

assistance voiture de collectionassistance voitures d’exception
renseignements, tarifs, expertises, demandes de devis sur www.aonclassiccar.fr
Aon Classic Car, l’assurance est une relation de confiance

 

S'assurer avec
Aon Classic Car
Votre devis personnalisé
Assurance, Assistance :
contrats et tarifs sur mesure