La plage vers la gloire et la postérité pour quelques chevaliers blancs... Ici Frank Lockhart et sa Stutz Black Hawk en 1928 sur Daytona Beach. (copyright archives AgrippA mediA /// archives Fonds Montén - DR)

La plage vers la gloire et la postérité pour quelques chevaliers blancs... Ici Frank Lockhart et sa Stutz Black Hawk en 1928 sur Daytona Beach.
(copyright archives AgrippA mediA /// archives Fonds Montén - DR)


La Sunbeam 350 HP de Kenelm Lee Guinness. Le sable, en Grande Bretagne ou aux États-Unis est le nouveau terrain d'essais. Beaucoup n'en reviendront pas... (copyright archives AgrippA mediA)

La Sunbeam 350 HP de Kenelm Lee Guinness. Le sable, en Grande Bretagne ou aux États-Unis est le nouveau terrain d'essais. Beaucoup n'en reviendront pas...
(copyright archives AgrippA mediA)


La Fiat "Mefistofele" (Méphistophélès) d'Ernest Eldridge. 6 cylindres en ligne, plus de 21 litres de cylindrée, échappements libres, 320 ch... (copyright archives AgrippA mediA /// Fonds Beaufort - D.R.)

La Fiat "Mefistofele" (Méphistophélès) d'Ernest Eldridge. 6 cylindres en ligne, plus de 21 litres de cylindrée, échappements libres, 320 ch...
(copyright archives AgrippA mediA /// Fonds Beaufort - D.R.)


RECORDS DE VITESSE :
LA BEAUTÉ DE L’INUTILE (2e partie)

DEPUIS QUE L’AUTOMOBILE EXISTE, LES HOMMES ONT DÉPLOYÉ DES TRÉSORS D’INGÉNIOSITÉ ET DE TÉMÉRITÉ POUR ROULER UN KM/H PLUS VITE QUE LEURS VOISINS. PARFOIS DÉCORÉS OU ANOBLIS, PLUS SOUVENT OUBLIÉS OU RUINÉS, CES CONQUÉRANTS ONT RAREMENT EXPIRÉ DANS LEUR LIT. PETITE HISTOIRE DE LA PLUS BELLE, LA PLUS ROMANTIQUE, LA PLUS FANTASTIQUE ET LA PLUS INUTILE QUÊTE MÉCANIQUE DE CES 125 DERNIÈRES ANNÉES : LA CHASSE AUX RECORDS DE VITESSE.

 

1ère PARTIE : À WATT ET À VAPEUR
2ère PARTIE : DE LA ROUTE À LA PLAGE
3ère PARTIE : DU SABLE AU SEL

Jusqu’en 1914, l’automobile est l’engin mécanique le plus rapide de l’univers. Ni le train, ni l’avion, ne se déplacent aussi rapidement. Quand le monde plonge dans la première guerre, elle peine à rouler au-delà de 200 km/h mais laisse derrière elle tous les autres engins habités. Avec le conflit, le « plus lourd que l’air », dont les militaires ont fait une arme et au développement technique duquel des fortunes ont été consacrées, va cependant lui voler la vedette.

1919 voit pour la dernière fois une voiture rouler plus vite qu’un avion ne vole : aux Etats-Unis, le 12 février, Ralph de Palma accroche 241,2 km/h sur le sable de Daytona Beah (record homologué seulement par les autorités sportives américaines). Et encore cette performance n’est-elle la meilleure que parce qu’un vol de Joseph Sadi-Lecointe sur son Nieuport-Delage NiD29V, n’a pas été correctement chronométré. En 1920, la voiture regarde donc l’aéroplane s’éloigner irrémédiablement dans le ciel. Elle ne le rattrapera jamais, mais va dès lors aller emprunter à l’univers aéronautique le moyen de rouler plus vite.

C’est désormais grâce aux moteurs des meilleurs chasseurs de l’époque, sortis de leurs carlingues et installés entre quatre roues, que les meilleures performances vont être réalisées. L’histoire n’a pas retenu qui en a l’idée, mais le premier record de l’après-guerre est battu le 17 mai 1922 par le britannique Kenelm Lee Guinness grâce au V12 18,3 litres d’un chasseur Sunbeam Manitou. Sur l’autodrome de Brooklands, il roule à 207,88 km/h. C’est le dernier record battu sur un circuit. L’automobile s’y sent trop à l’étroit et les lignes droites n’y sont pas assez longue. Elle retourne donc, pour quelques temps sur les nationales. Le 6 juillet 1924, sur la ligne droite d’Arpajon, le Français René Thomas franchit un pas de géant : 230 ,64 km/h au volant de sa Delage « La Torpille ». C’est le dernier record battu avec une voiture équipée d’un moteur… de voiture ! Les autres le seront désormais avec des mécaniques aéronautiques. Six jours après, le 12 juillet, au même endroit, le Britannique Ernest Eldridge au volant de sa monstrueuse Fiat « Mefistofele » équipée d’un 6 cylindres Fiat qui équipe normalement chasseurs et bombardiers italiens, accroche un 234,79 km/h à son compteur et devient l’homme le plus rapide du monde. Là encore cette première est une dernière : jamais plus un record ne sera battu sur une route. Les chasseurs d’absolu abandonnent circuits et routes ouvertes. Pour leurs automobiles à la tenue de cap parfois aléatoire, ces rubans d’asphalte deviennent trop étroits. Ils vont aller chercher de plus vastes espaces sur les plages et bientôt dans les déserts. D’autres records de vitesse vont bientôt tomber, à une cadence qui va s’accélérer…

 

À suivre…

POUR EN SAVOIR PLUS :
1ère PARTIE : À WATT ET À VAPEUR
3ème PARTIE : DU SABLE AU SEL

 

 

 

 

Aon Classic Car votre partenaire
assurance voiture de collectionassurance voiture d’exception

assistance voiture de collectionassistance voitures d’exception
renseignements , tarifs , demandes de devis sur www.aonclassiccar.fr
Aon Classic Car, l’assurance est une relation de confiance

 

S'assurer avec
Aon Classic Car
Votre devis personnalisé
Assurance, Assistance :
contrats et tarifs sur mesure