François Melcion (à g.), Directeur du Salon Rétromobile, posant devant sa Bugatti Type 40 carrossée par Gangloff, aux côtés de Lucien-François Bernard, Président de l’AveC. (copyright archives AgrippA mediA /// archives LFB – Création Gérard Rancinan – D.R.)

François Melcion (à g.), Directeur du Salon Rétromobile, posant devant sa Bugatti Type 40 carrossée par Gangloff, aux côtés de Lucien-François Bernard, Président de l’AveC.
(copyright archives AgrippA mediA /// archives LFB – Création Gérard Rancinan – D.R.)

FRANÇOIS MELCION :
“RÉTROMOBILE, LE SALON DU JAMAIS-VU”

FRANÇOIS MELCION EST COMME SON SALON RÉTROMOBILE : NON CONVENTIONNEL. IL AIME LES BUGATTI AUTANT QUE LES YOUNGTIMERS ET POSE SUR LE MARCHÉ DE L’AUTOMOBILE DE COLLECTION UN REGARD INDÉPENDANT ET PARFOIS AGRÉABLEMENT ICONOCLASTE. INTERVIEW.

AON CLASSIC CAR : 41e Rétromobile ! Comment éviter lassitude et déjà-vu au bout de tant d’éditions ?
FRANÇOIS MELCION :
En tenant notre promesse : montrer les premiers ce que personne n’a jamais montré, faire venir des pièces jamais sorties de leurs collections, réunir des ensembles dispersés depuis longtemps aux quatre coins du monde et qui, dès la fin du Salon, vont repartir chez leurs propriétaires respectifs, pour longtemps. Beaucoup de ces voitures sont des œuvres d’art, des pièces uniques. C’est parce que nous sommes Rétromobile qu’elles nous sont confiées. Elles sont montrées ici et nulle part ailleurs. Rétromobile doit faire rêver, vous couper le souffle. C’est le salon du jamais vu.

 

ACC : Avec quoi tiendrez-vous votre promesse cet année ?
FM :
Avec les voitures-monuments historiques du Musée de Compiègne, comme la diligence à vapeur du marquis de Broe, « La Mancelle » d’Amédée Bollée, elles vont sortir pour la première fois de leurs murs depuis la création de l’établissement en 1927. Avec six voitures rhomboïdes jamais vues ensemble, avec la « X » de Pininfarina, avec l’exposition dédiée à Philippe Charbonneaux, la liste est très longue…

 

ACC : Trois ventes aux enchères se tiennent à Paris cette semaine. Rétromobile est devenu l’un des centres du monde de l’automobile classique ?
FM :
Artcurial organise une très importante vacation au sein de notre salon, dans le pavillon 2.2. Une vente qui marque le calendrier international. Et parce que Rétromobile draine désormais à Paris toute la planète de l’automobile de collection pendant une semaine, deux autres maisons, Bonhams et RM-Sotheby’s, ont logiquement décidé de profiter du pole d’attraction mondial que nous sommes devenus. Ces maisons sont concurrentes, mais un tel dynamisme profite à Tous. Rétromobile centre du monde « classique » chaque début d’année ? Oui, sans doute.

 

« JE NE CROIS PAS À UN EFFONDREMENT DU MARCHÉ.
TOUT AU PLUS À UNE STABILISATION
 »

…/…

« LES YOUNGTIMERS ?
HIER, C’EST CE QUE NOUS COLLECTIONNIONS !
»

 

ACC : Le marché fait preuve d’une très grande vitalité. Peut-être trop. Beaucoup craignent que les prix vertigineux atteints sous le marteau, en constante augmentation, ne conduisent à l’éclatement d’une bulle. Faites-vous la même analyse ?
FM :
La voiture de collection est sortie de l’univers automobile pour entrer dans celui de l’art. Et c’est aux logiques de ce secteur qu’elle obéit désormais. Le marché mute. Il devient mature, global. Je ne crois donc pas à un effondrement. Il va sans doute se stabiliser, c’est un phénomène normal. Et puis, ne nous laissons pas aveugler par l’éclat des gros chiffres : les voitures à 5, 10 ou 20 millions d’euros ne constituent qu’un tout petit marché. L’essentiel des collectionneurs possède des voitures de quelques milliers d’euros. Ce marché-là est très solide, peu sujet à des sautes d’humeur ou des revirements. C’est pour cela que Rétromobile donne une si grande part à l’automobile populaire, à sa pratique, à sa restauration. Clubs, négociants, organisateurs d’événements, vendeurs de pièces détachées, occupent une place importante dans nos pavillons d’expositions.

 

ACC : Les collectionneurs de « Youngtimers », les moins de trente ans, sont un peu dédaignés par les autres amateurs et les fédérations traditionnelles. Vous allez contre ce mépris en leur dédiant cette année un important espace d’exposition…
FM :
À quinze ans, j’étais un collectionneur de « Youngtimer » ! Nous étions en 1967 et les voitures qui m’intéressaient avaient la trentaine et souvent moins… Ma première acquisition fut un Torpedo C4 de Citroën qui avait à peine plus de trois décennies. Une première main rachetée à un voisin. On m’a dit « mais qu’est ce que tu veux faire de cette ferraille ? ». Qu’en dit-on aujourd’hui de mon Torpedo C4 – je l’ai toujours ? « Quelle belle voiture de collection vous avez là ! ». Les goûts évoluent. Organisateurs, clubs, nous devons tous évoluer avec eux.

 

« PARIS INTERDIT AUX ANCIENNES…
N’EST-CE PAS UN PEU RIDICULE ?
 »

…/…

« LA PORTE DE VERSAILLES ?
J’Y SUIS, J’Y RESTE !
 »

 

ACC : À partir de juillet prochain, les voitures anciennes seront interdites de circulation dans Paris. La Mairie de Paris a décidé qu’elles polluaient trop. Votre réaction ?
FM :
Si l’on divise le nombre de kilomètres parcourus par les voitures anciennes par le nombre de voitures anciennes, on constate que les collectionneurs roulent en moyenne 50 km avec chacune. Les anciennes ne sont donc responsables que d’une infime partie de la pollution atmosphérique. Cela vaut-il que des restrictions de circulation soient prises contre elles ? Paris interdit aux anciennes… J’attends de voir ce qui va réellement se passer. N’est-ce pas un peu ridicule tout ça ? Au-delà, c’est toute l’automobile qui est aujourd’hui visée. Pourtant, n’y a-t-il pas d’autres secteurs à réglementer avant ? D’autres interdictions à promulguer ?

 

ACC : On dit le Parc des Exposition de la Porte de Versailles menacé de disparition. Rétromobile va-t-il déménager ?
FM :
Tous les ans c’est la même chose : rumeurs, craintes, prédictions… Je laisse tout ça aux oracles. Rétromobile est à la Porte de Versailles, actuellement et pour longtemps. J’y suis, j’y reste !

 

Pour en savoir plus :

.Le site du 41e Salon Rétromobile

 

 

 

Aon Classic Car votre partenaire
assurance voiture de collectionassurance voiture d’exception

assistance voiture de collectionassistance voitures d’exception
renseignements , tarifs , demandes de devis sur www.aonclassiccar.fr
Aon Classic Car, l’assurance est une relation de confiance

 

 

S'assurer avec
Aon Classic Car
Votre devis personnalisé
Assurance, Assistance :
contrats et tarifs sur mesure