Pour rester sous les 750 kg –poids que ne doivent plus excéder les monoplaces, les mécaniciens de Mercedes ont mis à nu la carrosserie d’aluminium de la nouvelle W 25. Elle brille sous le soleil de juin et survole l’épreuve. « Une vraie flèche d’argent » commentent les journalistes. Un surnom est né. (copyright AgrippA mediA /// archives Daimler AG)

Pour rester sous les 750 kg –poids que ne doivent plus excéder les monoplaces, les mécaniciens de Mercedes ont mis à nu la carrosserie d’aluminium de la nouvelle W 25. Elle brille sous le soleil de juin et survole l’épreuve. « Une vraie flèche d’argent » commentent les journalistes. Un surnom est né.
(copyright AgrippA mediA /// archives Daimler AG)

3 JUIN 1934 :
LA PREMIÈRE FLÈCHE D’ARGENT

SURGIE DE NOS ARCHIVES ET DES MEILLEURES PHOTOTHÈQUES, UNE IMAGE EXCEPTIONNELLE RACONTE LES GRANDES HEURES DE L’AUTOMOBILE.
C'EST "TRÉSOR D'ARCHIVES".

MELBOURNE ACCUEILLE CETTE SEMAINE LE PREMIER GRAND PRIX DE F1 DE LA SAISON 2016. SUR LA LIGNE DE DÉPART L'ÉQUIPE MERCEDES AFFICHE DE FORTES AMBITIONS POUR SES "FLÈCHES D'ARGENT". LA " FLÈCHE D'ARGENT ", UN TERME QUI REMONTE À UN BEAU MATIN DE 1934 AU NÜRBURGRING. UN INSTANT GRAVÉ SUR CETTE IMAGE EXTRAITE DE LA FANTASTIQUE PHOTOTHÈQUE DE DAIMLER À STUTTGART.
DÉCOUVREZ COMMENT LE MYTHE EST NÉ !

Grand Prix de l’Eifel, 3 juin 1934, circuit du Nürburgring. L’équipe Mercedes aligne sa nouvelle voiture sur la grille de départ. C’est la première apparition publique de la W 25. Elle a été conçue par les ingénieurs de Stuttgart pour répondre aux exigences du futur règlement de la « Formule 750 kg », limite de poids que les monoplaces ne devront à l’avenir pas dépasser.

Même si cette nouvelle norme édictée par la Fédération Internationale n’est pas encore entrée en vigueur, Mercedes a voulu prendre de l’avance et s’y conformer. Mais le challenge technique est extrêmement relevé et, sur la balance des commissaires techniques, la W 25 accuse quelques kilos de trop. Dans un premier temps, les mécaniciens dépouillent le châssis de tout ce qui est superflu –jusqu’à la mousse du siège du pilote ! Comme cela ne suffit pas, l’un d’eux a une idée : il faut enlever la peinture !

Dans la nuit, ils mettent donc à nu les tôles d’aluminium de la carrosserie, la débarrassant de sa peinture grise. Au matin, l’aiguille de la balance des commissaires reste sous les 750 kg. L’astuce avait déjà été –partiellement- utilisée par l’équipe Mercedes en 1932 lors d’une course sur le circuit de Berlin pour une SSKL qui était également au-dessus du poids réglementaire. Mais là, c’est toute la voiture qui a été poncée. Et c’est au volant de ce cigare grondant et luisant comme du vif argent que Manfred Von Brauchitsch se présente sur la ligne de départ.

Le nouveau châssis et son huit cylindres en ligne de 3,4 litres font merveille : Brauchitsch survole le Grand Prix et s’impose en beauté. Le lendemain, la presse salue la victoire de la ” flèche d’argent “. Un surnom est né, qui ne quittera plus les voitures allemandes de Grand Prix.

 

 

Aon Classic Car votre partenaire
assurance voiture de collectionassurance voiture d’exception
assistance voiture de collectionassistance voitures d’exception
renseignements , tarifs , demandes de devis sur www.aonclassiccar.fr
Aon Classic Car, l’assurance est une relation de confiance

 

S'assurer avec
Aon Classic Car
Votre devis personnalisé
Assurance, Assistance :
contrats et tarifs sur mesure