Ce lundi, les concurrents du 25e Tour Auto Historique se rassemblent au Grand Palais. Ils s’élanceront demain mardi vers Cannes qu’ils atteindront après cinq jours de course. (copyright archives AgrippA mediA /// archives Peter Auto)

Ce lundi, les concurrents du 25e Tour Auto Historique se rassemblent au Grand Palais. Ils s’élanceront demain mardi vers Cannes qu’ils atteindront après cinq jours de course.
(copyright archives AgrippA mediA /// archives Peter Auto)


Samedi 23 avril prochain, Paris accueillera le 7e des 11 rendez-vous du championnat de Formule E 2015-2016. Le circuit de 1,920 km est tracé autour de l’Hôtel des Invalides. (copyright archives AgrippA mediA /// archives Formule E)

Samedi 23 avril prochain, Paris accueillera le 7e des 11 rendez-vous du championnat de Formule E 2015-2016. Le circuit de 1,920 km est tracé autour de l’Hôtel des Invalides.
(copyright archives AgrippA mediA /// archives Formule E)


PARIS,
CAPITALE DE L’AUTOMOBILE ?

PARIS ACCUEILLE CETTE SEMAINE DEUX ÉVÉNEMENTS MAJEURS DU CALENDRIER AUTOMOBILE INTERNATIONAL : DEMAIN MARDI, LE DÉPART DU 25e TOUR AUTO HISTORIQUE, PUIS SAMEDI LE GRAND PRIX DE FORMULE E.

MAIS LA CAPITALE AIME-T-ELLE VRAIMENT L’AUTOMOBILE ?
LES COLLECTIONNEURS N’EN SONT PAS CONVAINCUS…

Paris accueille cette semaine l’automobile d’hier et celle de demain : demain mardi le départ du 25e Tour Auto Historique, samedi le premier Grand Prix de Formula E, première course automobile dans la capitale depuis… 1951 ! Pour autant, Paris ne dessine pas un très bel avenir à l’automobile.

Après les fermetures d’axes à la circulation, la baisse du nombre de places de stationnement, la désynchronisation des feux, l’abaissement de la vitesse maximale autorisée, pourrait débuter en juillet une campagne d’éradication de l’automobile dans la capitale.

La Mairie a en effet décidé d’interdire dans les rues parisiennes à partir du 1er juillet prochain les voitures construites avant 1997 et les deux roues construits avant 2000. Un projet qui a jeté sur le pavé de la Capitale hier dimanche pendant cinq heures un peu plus de 13000 motards et automobilistes. Des collectionneurs, beaucoup, mais aussi de nombreux utilisateurs de voitures tout simplement âgées –mais en parfait état puisque soumises au contrôle technique tous les deux ans.

Raison invoquée par la Mairie de Paris pour interdire ces véhicules de toute circulation : la lutte contre la pollution atmosphérique. Un argument que semble pourtant contredire les mesures de qualité de l’air effectuées dans la Capitale par l’organisme officiel Airparif, qui indiquent que seulement 1 à 2% des émissions nocives ont pour origines les véhicules anciens.

Plusieurs associations et collectifs d’automobilistes et de motards (la FFMC -Fédération Française des Motards en Colère, « Paris Pour Tous », la FYF -Fédération Youngtimer de France,…) refusent cette « boucs-émissairisation » et ont promis de rester mobilisés jusqu’au retrait du projet. D’autres manifestations et blocages en perspective donc, dont nous vous avertirons.

 

 

Aon Classic Car votre partenaire
assurance voiture de collectionassurance voiture d’exception

assistance voiture de collectionassistance voitures d’exception
renseignements, tarifs, expertises, demandes de devis sur www.aonclassiccar.fr
Aon Classic Car, l’assurance est une relation de confiance

 

S'assurer avec
Aon Classic Car
Votre devis personnalisé
Assurance, Assistance :
contrats et tarifs sur mesure