La Jaguar Type E 3.8l de Jean-Pierre Lajournade et Christophe Bouchet est un cabriolet hard-top. La voiture sortait de préparation lorsqu’elle a remporté le Tour Auto en 2015. Alors déjà très performante, elle a depuis bénéficié d’un important travail de mise au point de la liaison au sol (suspensions, géométrie). (copyright archives AgrippA mediA /// archives Peter Auto – Mathieu Bonnevie)

La Jaguar Type E 3.8l de Jean-Pierre Lajournade et Christophe Bouchet est un cabriolet hard-top. La voiture sortait de préparation lorsqu’elle a remporté le Tour Auto en 2015. Alors déjà très performante, elle a depuis bénéficié d’un important travail de mise au point de la liaison au sol (suspensions, géométrie).
(copyright archives AgrippA mediA /// archives Peter Auto – Mathieu Bonnevie)


L’AC Cobra 289 de Ludovic Caron et Charles de Villaucourt perd inexorablement du terrain au classement général, spéciale après spéciale, sur la Jaguar de tête. Le pilotage de Caron, qui exploite magnifiquement cette auto, n’y peut rien. Le tracé du Tour Auto n’est pas favorable aux qualités de sa voiture. (copyright archives AgrippA mediA /// archives Peter Auto – Mathieu Bonnevie)

L’AC Cobra 289 de Ludovic Caron et Charles de Villaucourt perd inexorablement du terrain au classement général, spéciale après spéciale, sur la Jaguar de tête. Le pilotage de Caron, qui exploite magnifiquement cette auto, n’y peut rien. Le tracé du Tour Auto n’est pas favorable aux qualités de sa voiture.
(copyright archives AgrippA mediA /// archives Peter Auto – Mathieu Bonnevie)


En embuscade derrière les deux premiers, les Britanniques Shaun Lynn et Kevin Kivlochan sur leur AC Cobra 289 ont concédé en deux jours de course déjà presque une minute sur la voiture de tête. A la régulière, ils ne peuvent plus prétendre à la victoire. Mais tout peut arriver en trois jours de course. (copyright archives AgrippA mediA /// archives Peter Auto – Mathieu Bonnevie)

En embuscade derrière les deux premiers, les Britanniques Shaun Lynn et Kevin Kivlochan sur leur AC Cobra 289 ont concédé en deux jours de course déjà presque une minute sur la voiture de tête. A la régulière, ils ne peuvent plus prétendre à la victoire. Mais tout peut arriver en trois jours de course.
(copyright archives AgrippA mediA /// archives Peter Auto – Mathieu Bonnevie)


TOUR AUTO 2016, BILAN ÉTAPE 2 :
BEAUNE-LYON, LAJOURNADE S’INSTALLE

MERCREDI 20 AVRIL. DEUXIÈME JOUR DE COURSE SUR CE 25e TOUR AUTO HISTORIQUE ET SCÉNARIO IDENTIQUE À CELUI D’HIER : SUR LES SECTEURS ROUTIERS CHRONOMÉTRÉS, LAJOURNADE-BOUCHET ET LEUR JAGUAR TYPE E JOUENT TOUT EN AGILITÉ ET DISTANCENT COBRA ET GT40. CELLES-CI  SE RATTRAPENT EN CIRCUIT OU LEUR PUISSANCE PURE FAIT LA DIFFÉRENCE, MAIS PAS ASSEZ POUR COMPENSER LE TEMPS PERDU EN SPÉCIALES…

Le sport ne se met pas en équations et les calculs de probabilité ne font gagner que les bookmakers. N’empêche… Un rapide calcul nous montre que Jean-Pierre Lajournade et Christophe Bouchet sur leur Jaguar Type E n°201 ont plus de chances de remporter ce Tour Auto du 25e anniversaire que leurs adversaires. Pourquoi ? Au départ, les Jaguar E et leurs grandes rivales les Ford GT40 et les AC Cobra ont chacune leur terrain préféré : les Type E, avec leur châssis agile et leur moteur vif sont des dévoreuses de spéciales routières. Une fois leur liaison au sol optimisée, elles y sont presque sans rivales. Les Cobra et les GT40, avec leurs V8 musclés et coupleux, sont elles des bêtes de circuits. Sur une épreuve au long cours qui mixe secteurs routiers et courses sur circuits, le duel semble donc équilibré : aux Anglaises la partie « rallye », aux Américaines les pistes. Charge aux pilotes de faire la différences en perdant le moins de temps possible sur les terrains moins favorables à leur monture. Sauf que…

Sauf qu’un Tour Auto offre aux concurrents plus d’épreuves routières que de circuits. Ainsi, en conditions normales et sans incident mécanique, l’écart se creuset-il inexorablement au bénéfice de la Type E.

C’est ce qui s’est passé hier mardi, puis aujourd’hui mercredi, entre Lajournade-Bouchet et leurs poursuivants. Et qui devrait continuer dans les jours qui viennent –avec encore plus d’ampleur si la pluie s’en mêle.

Le Tour serait-il déjà joué ? Évidemment non. Les « fortunes de course » se moquent des mathématiques statistiques. Elles guettent le mieux préparé des équipages à chaque virage, à chaque freinage ou dépassement. Tout peut arriver tant que la ligne d’arrivée n’est pas franchie. Comme le disait Ron Dennis, l’emblématique patron de McLaren, « pour finir premier, premièrement vous devez finir ». Et ça, ce n’est pas de la mise en équation. C’est du bon sens.

 

LES RÉSULTATS DE MERCREDI 20 AVRIL, 2e JOUR DE COURSE

SPÉCIALE N°3 (circuit de Bresse) :
1. Shelby Cobra 289 n°203 (Lynn/Kivlochan)
2. Ford GT40 n°205 (Smith/Cottingham) à 8’’
2. Shelby Cobra 289 n°202 (Caron/de Villaucourt) à 10’’

 

SPÉCIALE N°4 (Berze-Le-Châtel – Ige) :
1. Jaguar Type E 3.8 Cabriolet hard top n°201 (Lajournade/Bouchet)
2. Jaguar Type E 3.8 Cabriolet hard top n°214 (Leriche/Payen) à 4’’
3. Lotus Elan 26R n°234 (Melin/Gondard) à 17’’

 

SPÉCIALE N°5 (Marchampt) :
1. Jaguar Type E 3.8 Cabriolet hard top n°201 (Lajournade/Bouchet)
2. Ford GT40 n°205 (Smith/Cottingham) à 14’’
3. Shelby Cobra 289 n°202 (Caron/de Villaucourt) à 16’’

 

CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE :
1. Jaguar Type E 3.8 Cabriolet hard top n°201 (Lajournade/Bouchet)
2. Shelby Cobra 289 n°202 (Caron/de Villaucourt) à 37’’
3. Shelby Cobra 289 n°203 (Lynn/Kivlochan) à 59’’

 

 

LE RESTE DU PARCOURS 2016 EN DÉTAIL :

L'itinéraire du Tour Auto 2016.(copyright archives AgrippA mediA /// archives Peter Auto)

L’itinéraire du Tour Auto 2016. (copyright archives AgrippA mediA /// archives Peter Auto)

MARDI 19 avril : Paris – Beaune, 454 km, 1 spéciale routière + circuit de Dijon
MERCREDI 20 avril : Beaune – Lyon, 320 km, 2 spéciales routières + circuit de Bresse
JEUDI 21 avril : Lyon – Valence, 388 km, 3 spéciales routières
VENDREDI 22 avril : Valence – Marseille,  414 km, 2 spéciales routières + circuit de Ledenon
SAMEDI 23 avril : Marseille – Cannes, 421 km, 3 spéciales routières + circuit Paul Ricard

 

POUR EN SAVOIR PLUS :
.Le résumé du Tour Auto 2015
.Le site de Peter Auto

 

 

Aon Classic Car votre partenaire
assurance voiture de collectionassurance voiture d’exception

assistance voiture de collectionassistance voitures d’exception
renseignements, tarifs, expertises, demandes de devis sur www.aonclassiccar.fr
Aon Classic Car, l’assurance est une relation de confiance

 

S'assurer avec
Aon Classic Car
Votre devis personnalisé
Assurance, Assistance :
contrats et tarifs sur mesure