A 25 ans, Ferdinand Porsche conçoit la première voiture hybride de l’histoire : la Lohner-Porsche « Semper Vivus ». Elle est mue par deux moteurs électriques installés dans les roues avant qui sont alimentés, tantôt par l’électricité stockée dans leurs batteries, tantôt par deux moteurs à quatre temps De Dion-Bouton. (copyright archives AgrippA-mediA /// archives Porsche AG)

A 25 ans, Ferdinand Porsche conçoit la première voiture hybride de l’histoire : la Lohner-Porsche « Semper Vivus ». Elle est mue par deux moteurs électriques installés dans les roues avant qui sont alimentés, tantôt par l’électricité stockée dans leurs batteries, tantôt par deux moteurs à quatre temps De Dion-Bouton.
(copyright archives AgrippA-mediA /// archives Porsche AG)


La Porsche 919 Hybrid est propulsée par un 4 cylindres en V de deux litres turbocompressé de 490 ch environ implanté en position arrière et par une MGU électrique (pour "Motor Generator Unit") développant l'équivalent de 400 ch et placée sur l'essieu avant. L'électricité générée par les récupérateurs d'énergie (Kers/Srec + conversion en électricité de la chaleur de l'échappement) est stockée dans des batteries lithium-ion logées au centre de la voiture à côté du pilote. (copyright archives AgrippA mediA /// archives Dr-Ing Porsche AG)

La Porsche 919 Hybrid est propulsée par un 4 cylindres en V de deux litres turbocompressé de 490 ch environ implanté en position arrière et par une MGU électrique (pour "Motor Generator Unit") développant l'équivalent de 400 ch et placée sur l'essieu avant. L'électricité générée par les récupérateurs d'énergie (Kers/Srec + conversion en électricité de la chaleur de l'échappement) est stockée dans des batteries lithium-ion logées au centre de la voiture à côté du pilote.
(copyright archives AgrippA mediA /// archives Dr-Ing Porsche AG)


PORSCHE HYBRIDE : DE LA LOHNER À LA 919 HYBRID

C'EST UNE PORSCHE HYBRIDE QUI VIENT, COMME L'ANNÉE DERNIÈRE, DE REMPORTER LES 24 HEURES DU MANS. UNE HYBRIDE, C'EST UNE VOITURE ÉQUIPÉE DE DEUX MOTEURS, L’UN THERMIQUE L’AUTRE ÉLECTRIQUE. MAGNIFIQUE IDÉE QUE PORSCHE AVAIT EUE ET MISE EN PRATIQUE... DÈS LE XIXe SIÈCLE !

Si la personnalité et la vie de Ferdinand Porsche feront longtemps débat, sa carrière en tant qu’ingénieur rallie tous les suffrages : il est l’un des plus grands créateurs de l’histoire de l’automobile. Châssis, moteur, voitures de tourisme, modèles de course ou populaires, il a touché à tout et chacune de ses réalisations a été frappée du sceau de l’excellence. A commencer par l’une de ses premières créations : la voiture hybride ! Car, et les historiens semblent s’accorder sur ce point, il semble qu’il soit le premier à avoir imaginé une solution de propulsion mixte, thermique et électrique, pour une automobile.

L’histoire débute en 1896. A 21 ans, diplôme technique en poche, le jeune Ferdinand suit depuis un an des cours de mécanique à l’université de Vienne. Il a quitté sa Bohème natale l’année précédente avec l’espoir de décrocher son diplôme d’ingénieur. Mais, sans argent pour s’inscrire officiellement, il en est réduit à se glisser au fond des amphithéâtres pour y écouter les cours magistraux en cachette (pour cette raison, Porsche ne décrochera jamais son diplôme d’ingénieur).

La chance lui sourit cependant : le constructeur automobile Lohner recrute. Et, alors que ses condisciples se battent pour des places dans les grandes entreprises, Porsche décroche chez Lohner un poste dont personne ne veut. Il y trouve le cadre idéal à l’épanouissement de ses qualités. Jacob Lohner apprécie la capacité de travail, la rigueur et l’inventivité de son jeune collaborateur. En 1898, il ouvre une division spécialisée dans les moteurs électriques et en confie la responsabilité au jeune Porsche. Celui-ci propose immédiatement de construire une voiture équipée de moteurs électriques implantés au milieu de chaque roue avant. Le modèle, présenté à l’exposition universelle de Paris en 1900, décroche un prix du jury. Voilà le système automobile de propulsion « Lohner-Porsche » célèbre !

Ferdinand n’en reste pas là. Pour s’affranchir des contraintes du poids des batteries qui alourdissent la voiture (au point de l’empêcher de monter les côtes !) et limitent son autonomie, il imagine un nouveau modèle. Celui-ci est toujours mu par deux moteurs électriques installés dans les roues avant. Mais ils sont alimentés, en fonction des situations, par l’électricité stockée dans leurs batteries ou par celle produite par deux petits blocs à quatre temps De Dion-Bouton. Selon le niveau de charge des batteries, les moteurs thermiques rechargent les accumulateurs ou envoient l’électricité produite directement vers les moteurs. Présente à Paris en 1901, la voiture rencontre un énorme succès. Elle est baptisé Lohner-Porsche « Semper Vivus ». Une expression latine qui signifie « éternelle » ou « toujours vivante », choisie par Porsche qui détourne ainsi au passage le nom de baptême de la voiture électrique du Belge Camille Jenatzy, la « Jamais Contente », premier véhicule de l’histoire de l’automobile à avoir dépassé les 100 km/h.

Il ne pouvait sans doute pas imaginer que c’est avec une autre Porsche hybride, basée sur les mêmes principes, que sa marque gagnerait, cent quinze ans plus tard, la plus célèbre course d’Endurance du monde !

 

 

Aon Classic Car votre partenaire
assurance voiture de collectionassurance voiture d’exception

assistance voiture de collectionassistance voitures d’exception
renseignements , tarifs , demandes de devis sur www.aonclassiccar.fr
Aon Classic Car, l’assurance est une relation de confiance

 

S'assurer avec
Aon Classic Car
Votre devis personnalisé
Assurance, Assistance :
contrats et tarifs sur mesure