(copyright archives AgrippA-mediA /// archives BMW)

(copyright archives AgrippA-mediA /// archives BMW)


(copyright archives AgrippA-mediA /// archives BMW)

(copyright archives AgrippA-mediA /// archives BMW)


(copyright archives AgrippA-mediA /// archives BMW)

(copyright archives AgrippA-mediA /// archives BMW)


(copyright archives AgrippA-mediA /// archives BMW)

(copyright archives AgrippA-mediA /// archives BMW)


(copyright archives AgrippA-mediA /// archives BMW)

(copyright archives AgrippA-mediA /// archives BMW)


(copyright archives AgrippA-mediA /// archives BMW)

(copyright archives AgrippA-mediA /// archives BMW)


(copyright archives AgrippA-mediA /// archives BMW)

(copyright archives AgrippA-mediA /// archives BMW)


(copyright archives AgrippA-mediA /// archives BMW)

(copyright archives AgrippA-mediA /// archives BMW)


(copyright archives AgrippA-mediA /// archives BMW)

(copyright archives AgrippA-mediA /// archives BMW)


(copyright archives AgrippA-mediA /// archives BMW)


(copyright archives AgrippA-mediA /// archives BMW)

(copyright archives AgrippA-mediA /// archives BMW)


(copyright archives AgrippA-mediA /// archives BMW)

(copyright archives AgrippA-mediA /// archives BMW)


restauration-bmw-507-elvis-presley-6

(copyright archives AgrippA-mediA /// archives BMW)


BMW 507 D’ ELVIS PRESLEY :
DE LA GRANGE À LA LUMIÈRE

ELVIS PRESLEY AVAIT EU LE COUP DE FOUDRE POUR UNE BELLE ALLEMANDE : LA BMW 507. CONSERVÉE DEPUIS PLUS DE QUARANTE ANS PAR UN COLLECTIONNEUR DANS UN HANGAR AUX ÉTATS-UNIS, ELLE EST DEPUIS DEUX ANS CHEZ BMW CLASSIC À MUNICH OÙ UNE MINUTIEUSE RESTAURATION LUI REDONNE LA SPLENDEUR DE SA JEUNESSE.

Il y a deux ans, en juillet 2014, nous vous présentions la BMW 507 d’Elvis Presley qu’un collectionneur américain venait de confier à BMW Classic pour une restauration totale. Tout d’abord exposée « dans son jus » au musée BMW, elle a pris fin 2014 le chemin des ateliers de la marque pour sa cure de jouvence.

Première phase : l’auto a été « documentée ». Entendez par là qu’elle a été confiée aux techniciens et à un photographe pour des séances très intime de prise de vues sous tous les angles, sous toutes ses coutures, avant un démontage lui aussi photographié en détail. Chaque pièce a été ensuite auscultée, chaque organe totalement désassemblé.

À partir de décembre 2015, la caisse et tous ses ouvrants ont été lavés, puis décapés, le métal mis à nu, afin de débarrasser toutes les surfaces de la graisse, de la peinture, de la rouille –plus de quarante ans sans rouler et un stockage peu précautionneux font plus sûrement vieillir une voiture qu’un usage quotidien…

 

PLUS ABÎMÉE QUE SI ELLE AVAIT ÉTÉ UTILISÉE…

 

Plaies et bosses mises à nue ont permis aux maître carrossiers de reprendre les zones les plus touchées, notamment les masques avant et arrière, les soubassements du châssis, les portes et les capots qui, même s’ils n’étaient pas corrodés, avaient souffert de nombreux chocs.

Depuis le printemps 2016, la phase de remontage de la caisse a été entamée. En parallèle, le moteur qui, bloqué, avait été stocké à part a été remis à neuf. L’opération va, globalement, coûter entre un tiers et la moitié de la valeur d’une BMW 507 au prix actuel du marché (un peu plus d’un million d’euros). Mais rien n’est trop beau pour redonner une seconde vie à l’une des voitures préférées du King.

Même si elles avaient sa préférence, ce dernier n’a en effet pas toujours conduit des Cadillac roses. On lui connaît quelques incartades avec des Européennes en particulier une Rolls-Royce et cette BMW. Un goût qu’Elvis avait attrapé à l’occasion de son service militaire en Allemagne (du 22 septembre 1958 au 2 mars 1960).

Dès son arrivée près de Bad Nauheim aux « Ray Barracks » (la « caserne Ray »), connaissant son amour pour l’automobile, les constructeurs locaux avaient essayé de le séduire en l’invitant à rouler dans leurs plus beaux modèles. Les concessionnaires viennent souvent à la caserne, campent devant son hôtel et, lorsqu’il sort, le suivent et le doublent pour démontrer les qualités de leurs modèles. Mercedes en particulier, rêve de l’installer dans un roadster 300 Sl, voiture de prédilection des pilotes de US Air Force. Mais c’est sur sa rivale que se posent finalement les yeux de Presley.

 

BLANCHE PUIS ROUGE POUR ÉVITER
LES TROP VOYANTES DÉCLARATIONS D’AMOUR…

 

Le 21 décembre 1958, Elvis prend livraison d’une BMW 507 blanche couverte d’un élégant hardtop noir dans les locaux du concessionnaire de Francfort « Autohaus Glöckler ». Une voiture qu’il acquiert en leasing. Conviés, les journalistes immortalisent l’événement, les photos font le tour du monde, BMW et Glöckler réussissent un magistral coup de publicité.

Mais au début de l’été, coup de téléphone d’Elvis : il veut changer la voiture. Stupeur de Glöckler ! Elvis le rassure bien vite : il est enchanté de sa 507… mais veut une voiture d’une autre couleur.

Pendant l’hiver tant qu’il roulait avec le hardtop tout allait bien. Mais depuis les premiers beaux jours qu’il roule capote ouverte, on le reconnaît et il passe son temps à astiquer la carrosserie pour en enlever les nombreux noms assortis de numéros de téléphone qui recouvrent le capot et les ailes, apposés au rouge par ses admiratrices enamourées ! Glöckler respire mieux et trouve en août au King une 507 rouge sur la carrosserie de laquelle les déclarations d’amour tracées ton sur ton au « rouge baiser » se verront moins !

Démobilisé fin 1960, Elvis laisse cette BMW 507 derrière lui. Mais elle trouve preneur quelques semaines plus tard chez un amateur américain qui apprécie de rouler au volant de la royale voiture. Changeant plusieurs fois de mains, échouant finalement dans un l’annexe d’un garage au début des années 1970, elle y restée jusqu’à l’été 2014.

Son propriétaire a alors décidé de lui redonner un aspect digne de sa rareté : elle est donc repartie pour l’Allemagne où BMW Classic termine actuellement sa renaissance.

 

 

POUR EN SAVOIR PLUS :

.Le site du musée BMW

.L’essai de la BMW 507

.L’histoire de la BMW 507

 

 

Aon Classic Car votre partenaire
assurance voiture de collectionassurance voiture d’exception

assistance voiture de collectionassistance voitures d’exception
renseignements, tarifs, expertises, demandes de devis sur www.aonclassiccar.fr
Aon Classic Car, l’assurance est une relation de confiance

 

 

S'assurer avec
Aon Classic Car
Votre devis personnalisé
Assurance, Assistance :
contrats et tarifs sur mesure