PBC16_sunday03 - ROG 72 x 1000

LA SEMAINE AON CLASSIC CAR…
À MONTEREY ET PEBBLE BEACH !
(16 – 22 AOÛT)

UNE FOIS N’EST PAS COUTUME, LA « SEMAINE AON CLASSIC CAR » A DÉBUTÉ UN MARDI ET S’EST ACHEVÉE UN LUNDI ; CELA POUR MIEUX COLLER AU DÉCALAGE HORAIRE QUI SÉPARAIT L’EUROPE DES ÉVÉNEMENTS DE LA « MONTEREY CAR WEEK ».  CAR CES DERNIERS JOURS, LE PETIT COMTÉ DE CALIFORNIE ÉTAIT LE CENTRE DU MONDE DE L’AUTOMOBILE DE COLLECTION ET D’EXCEPTION.
(DU MARDI 16 AU LUNDI 22 AOÛT 2016)

 

MARDI 16 AOÛT

QUE LA FÊTE COMMENCE !
20160816 mardi L1050609 ROG 72 x 1000Trois événements ouvrent, comme d’habitude, (les Américains aiment se construire des traditions quand nous nous évertuons à les abîmer…) la Monterey Car Week : tout d’abord le « Concours on the Avenue » sur Ocean Avenue, à Carmel-By-The-Sea. Un concours d’élégance au cœur de la ville pour les voitures de 1940 à 1973 (Porsche et Ferrari jusqu’à 1989).

Les collectionneurs d’automobilias ne s’attardent pas : l’important pour eux est de faire l’ouverture des portes du « 14th Automobilia Monterey » à Monterey Bay ; pour deux jours, (mardi et mercredi), la plus grande concentration de vendeurs d’accessoires et d’objets –y compris d’art- automobiles du continent américain.

Ceux qui réussissent à ne pas oublier l’heure peuvent aller l’après-midi au « Monterey Kick Off Cruise-in » organisé par le magazine Classic Motorsports à la Folktale Winery à Carmel-by-the-Sea.

 

 

MERCREDI 17 AOÛT

MICRO MEGA !
20160817 mercredi 2014 McCalls cars40-L 72 x 1000
« Carmel Mission Classic » expose des carrosseries presque divines à la Mission Basilica, tandis qu’à Pacific Grove, sur Lighthouse Avenue, se tient le concours de l’extrême inverse : plus la cylindrée est réduite, plus l’auto est petite, plus elle a de chances de séduire les spectateurs du « Little Car Show ». Le soir, chacun peut revenir à des valeurs plus « monteryennes » avec le « Gordon McCall’s Motorworks Revival 2016 », plus communément appelé la « Jet Party » : une exposition de supercars et de classiques d’exception au milieu de jets privés de grand luxe (!) au Monterey Jet Center.

 

 

JEUDI 18 AOÛT

RALLYE, MARTEAUX ET DÎNERS
20160818 jeudi _content_photo_2015_08_35521_0_1_photo_rmmr15sc_7525 72 x 1000
Tandis que le rallye « Italian Stampede » pousse une centaine de collectionneurs de belles italiennes de Los Angeles à Monterey, le plus beau des défilés de la semaine, le « Pebble Beach Tour d’Elegance », présente les futures vedettes du concours d’élégance de dimanche au public de la ville. A quinze kilomètres de là, à l’intérieur des terres, sur le circuit de Laguna Seca (devenu depuis quelques années « Mazda Raceway Laguna Seca »), commencent les quatre journées de courses de la « Rolex Monterey Motorsports Reunion ». Avant d’aller enfiler son smoking pour participer au 3e dîner de charité « Annual for the Cures » où il faut être être vu, ceux qui ont encore quelques dollars au fond des poches penvent aller enchérir sur les lots des trois premières ventes de la semaine, qui ouvrent chacune leur première cession : Mecum au Hyatt du Del Monte Golf Course, Rick Cole au Monterey Marriott et Russo & Steele à quelques blocs de là, sur le Fishermen’s Wharf.

 

 

VENDREDI 19 AOÛT

CLASSIC MARATHON !
20160819 vendredi 2015_Motorsports_15 72 x 1000
Sans don d’ubiquité, difficile de tout voir, d’assister quelques instant à chacun des onze événements de la journée. Heureusement, certains comme La « Rolex Monterey Motorsport Reunion », les ventes aux enchères Mecum, Rick Cole et Russo & Steele ont commencé les jours précédents. On peut éventuellement s’en dispenser et privilégier les nouveautés. A commencer par la « Werks Reunion », la concentration du club Porsche américain au Rancho Canada Golf Club de Carmel-by-the-Sea. Les émoureux de voitures allemandes doivent ensuite revenir vers le Nicklaus Club de Monterey pour le « BMW, Mercedes, Audi, Legends of the Autobahn », grand concours d’élégance réservé aux voitures allemandes, de toutes époques. Au golf club de Quail Lodge à Carmel, un autre concours d ‘élégance, l’un des plus célèbres de la semaine avec celui de dimanche à Pebble Beach, « The Quail, a Motorsport Dathering ». Toutes les marques et tous les modèles y sont les bienvenus –surtout si ce sont des Ferrari rares. Pour l’une des seules fois de la semaine, pas besoin de courir : l’événement suivant au programme, la « Bonhams Quail Lodge Auction » se tient, comme son nom l’indique, au même endroit. Ah, la Bugatti Type 51 Grand Prix de Nuvolari…

Avant de revenir vers Monterey pour admirer les hypercars de l’exposition « Exotics on Cannery Row » garées sur… Cannery Row, petit saut à Pacific Grove pour saluer les participants d’un rallye de charité organisé par le Rotary Club, le « 22nd Annual Pacific Grove Concours Auto Rally ». 22 éditions et toujours plus de participants et d’argent récolté par cette « charity ». Allons finir cette journée par quelques coups de marteau : à 19h00 débute la première partie de la ventes aux enchères RM-Sotheby’s au Portola Hotel de Monterey. Il est à peine 19h30, 14e lot de la vente, la Jaguar Type D victorieuse des 24 Heures du Mans 1956. En quelques minutes, au bout de la lutte entre cinq collectionneurs, le marteau claque sur un chiffre astronomique : 21,78 millions de dollars, taxes et frais compris (un peu plus de 19,2 millions d’euros). Record historique pour une voiture anglaise aux enchères. L’heureux acquéreur dormira-t-il dans sa nouvelle voiture cette nuit ? On en connaît qui le font (Hi, Edgar !).

 

 

SAMEDI 20 AOÛT

STARS AND STRIPS !
20160820 samedi pr-pic-2
Ce n’est pas une faute de frappe : pas « stars and stripes », le surnom du drapeau américain, mais bien « stars and strips » comme strip-tease ! Dans le grand concours (celui de Pebble Beach), on commence en effet dès ce samedi à regarder sous les jupes des candidates –les seules jupes sous lesquelles les pudibonds Américains avouent regarder ! Beaucoup d’événements, commencé les jours précédents, continuent : la « Rolex Monterey Motorsports Reunion », les ventes Mecum, Rick Cole, Russo & Steele et RM Sotheby’s. D’autres ouvrent leurs pelouses et leurs chapiteaux pour quelques heures, comme le « Concours d’LeMons Monterey » sur le front de mer de Monterey, joyeuse foire à la voiture qui rassemble comment dire… tout et le reste ! De l’AC Cobra d’origine au hot-rod « rat look » (comprenez « artistiquement déglingué et rouillé », rien à voir avec un abandon à la Michel Dovaz, là tout est voulu), en passant par la Ferrari 250 et le camping car. Quelques pas plus loin, le « Concorso Italiano » réunit sur le très sélect Block Horse Glof Club un petit millier d’automobiles italiennes –beaucoup de très haut niveau. Ceux que cette débauche de courbes sensuelles et de V12 a mis en appétit peuvent aller se rassasier en assistant à la première des deux journées de la vente Gooding & Company au Pebble Beach Equestrian Center. Un catalogue exceptionnel (commen la qualifier s’ils font mieux l’année prochaine ?!). Ceux qui ont préféré à la même heure ouvrir leur portefeuille pour aider une œuvre caritative (les deux ne sont pas incompatibles), ont pris la direction du Barnyard Shopping Village à Carmel pour le « Barnyard Ferrari Event ». Entre deux coupes de champagne dégustée au milieu d’un parterre de Ferrari, les dons sont les bienvenus.

 

 

DIMANCHE 21 AOÛT

TRIOMPHES AU BAISSER DE RIDEAU
PBC16_sunday06 - 72 x 1000
Jour de larmes –déjà la fin…- et d’apothéose. A Laguna Seca, dernier jour de courses. BMW y a fêté en majesté son 100e anniversaire. Rick Cole tire le rideau sur sa vente ; à la mi-journée, la Ferrari 330 LM proposée en « transaction privée » n’a pas (encore ?) changé de mains.

Au matin, le golf de Pebble Beach devient le centre du monde « classic ». Après une journée de conciliabules, à 17h00, dans un ouragan de confettis jaunes et de serpentins blancs, les dieux (les juges du concours…) désignent du doigt la beauté de l’année : le Best of Show de Pebble Beach 2016 est une Lancia Astura cabriolet Pinin Farina de 1936. 399914 cprght Ron Kimball Pebble Beach Concours d Elegance - 72 x 1000Douche froid, désillusions et sourires forcés chez les milliardaires perdants qui disputent le concours, souvent depuis de longues années (à chaque fois avec une auto différente…) : le vainqueur, Richard J. Mattei n’est pas des leurs. Certes, il est collectionneur et dispose de substantiels moyens, mais rien de comparable avec la meute des prétendants dont les fortunes cumulées dépassent le PNB de bien des pays (on exagère à peine, voire pas…). Mattei participait au concours pour la première fois et il était « déjà heureux d’avoir été invité ici ! », sa première déclaration à l’issue de l’annonce de sa victoire (les collectionneurs proposent leurs voitures, le comité d’organisation décide si elles sont dignes de participer au concours).

Les éconduits sont immédiatement allés noyer leur chagrin au fil du dernier événement de la journée de cette Monterey Car Week 2016 : la seconde partie de la vente Gooding & Company. Avant que la Californie aille souper tandis que l’Europe est au café-croissant, les derniers coups de marteau claquent sur le pupitre. A la volée : 10,4 millions $ pour une Bugatti Type 55 Roadster, 3,08 millions $ pour une Aston Martin DB2/4 Cabriolet, 2,5 millions $ pour une Ferrari 330 GTS, 1,2 millions $ Mercedes 300 SL Roadster. Un final éblouissant. Comme le reste de la semaine d’Aon Classic Car à la Monterey Car Week 2016.

 

 

Aon Classic Car votre partenaire
assurance voiture de collectionassurance voiture d’exception

assistance voiture de collectionassistance voitures d’exception
renseignements, tarifs, expertises, demandes de devis sur www.aonclassiccar.fr
Aon Classic Car, l’assurance est une relation de confiance

 

S'assurer avec
Aon Classic Car
Votre devis personnalisé
Assurance, Assistance :
contrats et tarifs sur mesure