La Ligier JS 3 en action aux 24 Heures du Mans 1971. La voiture va se hisser à la 5e place avant de rencontrer des problème de boîte de vitesses. (copyright archives AgrippA-mediA /// archives Ligier)

La Ligier JS 3 en action aux 24 Heures du Mans 1971. La voiture va se hisser à la 5e place avant de rencontrer des problème de boîte de vitesses.
(copyright archives AgrippA-mediA /// archives Ligier)


24 Heures du Mans 1971, Guy Ligier au volant de la JS3. A côté de la voiture, carnet de notes en mains, son concepteur Michel Tétu. (copyright archives AgrippA-mediA /// archives Ligier)

24 Heures du Mans 1971, Guy Ligier au volant de la JS3. A côté de la voiture, carnet de notes en mains, son concepteur Michel Tétu.
(copyright archives AgrippA-mediA /// archives Ligier)


La Ligier JS 3 lors des essais préliminaires des 24 Heures du Mans 1971. Une belle 7e place derrière quatre Porsche 917 et deux Ferrari 512M. (copyright archives AgrippA-mediA /// archives Ligier)

La Ligier JS 3 lors des essais préliminaires des 24 Heures du Mans 1971. Une belle 7e place derrière quatre Porsche 917 et deux Ferrari 512M.
(copyright archives AgrippA-mediA /// archives Ligier)


Michel Tétu a dessiné la JS 3 en suivant un double impératif : légèreté et rigidité. Résultat : une voiture agile bien servie par son moteur Cosworth. (copyright archives AgrippA-mediA /// archives Ligier)

Michel Tétu a dessiné la JS 3 en suivant un double impératif : légèreté et rigidité. Résultat : une voiture agile bien servie par son moteur Cosworth.
(copyright archives AgrippA-mediA /// archives Ligier)


LIGIER JS 3 :
AU COUDE À COUDE AVEC PORSCHE ET FERRARI

COUP DE PROJECTEURS SUR UNE VOITURE MÉCONNUE : LA LIGIER JS 3. UN PETIT PROTOTYPE GRÂCE AUQUEL GUY LIGIER MONTRA QU'IL POUVAIT JOUER À ARMES ÉGALES AVEC PORSCHE ET FERRARI...

La phrase était célèbre dans les paddocks de F1 des années 90. Elle valut à son auteur bien des railleries à force d’être répétée, année après année : alors que son écurie de Grand Prix vivait des temps difficiles, Guy Ligier disait, la rage au ventre mais en faisant bonne figure, qu’elle était “dans une année de transition“.  Une transition dont elle ne ressortit finalement pas.

Des années de transition, des vraies, Guy Ligier en avait pourtant eues. Elles marquaient le passage d’une discipline vers l’autre, suivant toujours une courbe ascendante. Elles étaient marquées, évidemment, par des voitures de transition. Conçues, non pas pour attendre, mais pour prendre un élan vers le défi suivant. La Ligier JS3 fait partie de ces quelques chaînons essentiels dans l’histoire du constructeur français. Flash-back…

Au début des années soixante-dix, Guy Ligier est célèbre. Ses résultats comme pilote et ses premières voitures l’ont installé parmi l’élite du sport automobile européen. Pour la saison d’Endurance 1971, il a décroché le soutien du pétrolier BP. Il décide donc de partir d’une feuille blanche pour construire une barquette 3 litres à moteur Ford Cosworth. Il confit le projet à son jeune et talentueux ingénieur, Michel Tétu. Celui-ci retient pour le châssis une solution classique : tôles d’aluminium rivetées et mousse de polyuréthane. La carrosserie, elle, est en polyester inspirée des meilleures barquettes de l’époque (Porsche 908/3, Chevron B19). Baptisée JS 3, elle est présentée le 15 mars 1971 à Vichy où Guy Ligier a ses ateliers.

La Ligier JS 3 fait ses débuts en piste un mois plus tard les 17 et 18 avril à l’occasion des essais préliminaires des 24 Heures du Mans (elle porte le n°32). Guy Ligier, qui en a le volant, fait belle impression : premier de la catégorie « 3 litres », il réalise le 7e meilleur temps derrière quatre Porsche 917 et deux Ferrari 512M. Le dimanche après-midi, lors de l’épreuve des 3 Heures du Mans organisée à l’issue des essais, Guy termine à une belle et très encourageante 2e place derrière la Porsche 908/02 de Claude Ballot-Léna et Guy Chasseuil. Il tient sa revanche le 25 avril à l’occasion des Coupe de Printemps qui se tiennent sur l’autodrome de Linas-Montlhéry (la JS 3 porte maintenant le n°10). Il y surclasse ses adversaires : meilleur tour en course et victoire devant la même Porsche 908/02 de Claude Ballot-Léna et la Chevron B16-BMW de Thierry Tilmant.

A Magny-Cours le 2 mai (la JS 3 y porte alors le n° 106), Guy est contraint à l’abandon suite à un problème de pneus. De retour à Montlhéry le 23 mai (elle y porte à nouveau le n°10), nouvel abandon de Guy suite à un problème de train avant déréglé. 
Qu’importe, ces courses n’étaient que des galops d’essais pour les 24 Heures du Mans des 12 et 13 juin 1971.

Guy y partage le volant de la JS 3 avec une étoile montante du sport automobile français : Patrick Depailler. Pour cette course, la JS3 (qui porte le n°24) reçoit un nouveau capot avant muni de phares ainsi qu’un capot arrière long. Alors qu’elle occupe une belle 5e place, un roulement de boîte de vitesses lâche. Les mécaniciens en trouvent un auprès de l’équipe de John Wyer, mais il faut quatre heures de travail acharné pour l’adapter à la boîte de vitesses couplée au V8 Cosworth. La JS 3 va repartir et parviendra à franchir la ligne d’arrivée. Mais, faute d’avoir pu parcourir une distance suffisante, ne sera pas classée.

La suite ? Guy Ligier va se concentrer sur la JS 2, berlinette qui commence à remporter un joli succès, mais surtout sur la F1 qui va constituer l’essentiel de sa vie dès 1976. L’aventure de la JS 3 aura cependant marqué son époque et prouvé que l’équipe Ligier pouvait, en peu de temps, construire une voiture de course performante capable de rivaliser avec les voitures d’usine, en particulier les Porsche et les Ferrari. Ce qu’il démontrera souvent en Grand Prix avec les mêmes méthodes et souvent les mêmes ingénieurs.

POUR EN SAVOIR PLUS :
.L’histoire de la Ligier JS 2

 

Aon Classic Car votre partenaire
assurance voiture de collectionassurance voiture d’exception

assistance voiture de collectionassistance voitures d’exception
renseignements , tarifs , demandes de devis sur www.aonclassiccar.fr
Aon Classic Car, l’assurance est une relation de confiance

 

S'assurer avec
Aon Classic Car
Votre devis personnalisé
Assurance, Assistance :
contrats et tarifs sur mesure