Les actualités Flux RSS des actualités

Choisissez une catégorie :

PEBBLE BEACH 2016 : UNE LANCIA “BEST OF SHOW” !

En 65 éditions, le Concours d’Élégance de Pebble Beach avait souvent honoré l’automobile italienne, mais jamais une Lancia. L’injustice est enfin réparée grâce à un collectionneur américain peu connu, Richard Mattei. Pour sa première participation au prestigieux concours américain, il décroche le Graal des collectionneurs outre-Atlantique : le 66e  Pebble Beach « Best of Show » (et au passage décroche une autre distinction, le « Gwenn Graham Most Elegant Convertible »), avec sa Lancia Astura Pinin Farina Cabriolet de 1936.Class_J-1_1st_Place - ROG 72 x 1000

UN RECORD À 21,78 MILLIONS $ POUR LA JAGUAR VICTORIEUSE DU MANS 1956 CHEZ RM-SOTHEBY’S À MONTEREY (USA)

La maison canadienne RM-Sotheby’s a adjugé la Jaguar Type D victorieuse des 24 Hueres du Mans en 1956 pour 21,78 millions de dollars, y compris frais et taxes (soit 19 231 740 euros)) dans les premières minutes de sa vente ce vendredi soir à Monterey (Californie, neuf heures de moins qu’en France). C’est le plus haut prix jamais atteint par une voiture anglaise dans une vente publique.

PORSCHE REMPORTE LES 84e 24 HEURES DU MANS

Coup de théâtre au Mans 2016 : la Porsche 919 Hybrid n°2, pilotée par Romain Dumas, Neel Jani et Marc Lieb, remporte la 84e édition des 24 Heures après que la Toyota TS050 Hybrid n°5 de tête, pilotée par Anthony Davidson, Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima, s’est arrêtée en panne sur la ligne droite des stands au début du dernier tour de course ; moins de 3 minutes de la fin de la fin du compte à rebours des 24 Heures ; à 13,629 km de la victoire. C’est, pour Porsche, la 18e victoire aux 24 Heures du Mans.

DÉPART DES 84e 24 HEURES DU MANS

Sous un drapeau agité par Brad Pitt qui donnait cette année le départ, les concurrents des 84e 24 Heures du Mans viennent de s’élancer, à 15h00. Un départ sous drapeaux jaunes, au ralenti derrière la voiture de sécurité, en raison d’une violente averse qui s’est abattue sur Le Mans vingt minutes avant le départ et qui continue d’inonder les 13,629 km du circuit.

NORMAN NATO EN TÊTE DU CHAMPIONNAT GP2 2016

Norman Nato leader Championnat GP2 2016.<br />(copyright archives AgrippA mediA /// Gregory Heirman)

Norman Nato leader Championnat GP2 2016.
(copyright archives AgrippA mediA /// Gregory Heirman)

En terminant ce samedi après-midi à la sixième place de la manche “sprint” du Grand Prix de Monaco GP2 qui se courait ce week-end en marge du Grand Prix de F1, le Français Norman Nato (écurie Racing Engineering) s’est installé en tête du championnat GP2 2016. En quatre courses, Nato est monté à deux reprises sur le podium et a marqué trois fois des points. Une rapidité et une régularité qui font de lui le favori du championnat 2016 de GP2, l’antichambre de la Formule 1.

RENAULT DE RETOUR EN F1 SOUS SON NOM EN 2016

La décision n’était pas certaine, mais elle était attendue : Renault revient en F1 à partir de 2016, sous son propre nom. Fini le rôle de motoriste fournisseur d’une écurie plus ou moins bien inspirée, le constructeur français reprend désormais en mains les rennes de son destin. L’opération va s’effectuer à travers la conclusion du rachat de Lotus F1 Team au groupe luxembourgeois Genii Capital qui était en grandes difficultés financières. Un processus entamé le 28 septembre dernier par la signature d’une lettre d’intention entre les deux entreprises.

Volonté de montrer qui a pris la décision de cet engagement, le Pdg de Renault, Carlos Ghosn, use du « je » dans le communiqué (lire ci-dessous) –ce qui est rare à ce niveau. L’emploi de la première personne du singulier semblerait indiquer que Ghosn dû lutter avec ses actionnaires pour arracher l’affaire et qu’il s’engage personnellement sur ce nouveau défi : « Renault avait deux options : revenir à 100% ou sortir complètement. Après analyse détaillée, j’ai pris ma décision : Renault sera présent en Formule 1 dès 2016. Les derniers éléments obtenus de la part des principaux acteurs de la F1 nous permettent de nous  projeter avec confiance dans ce nouveau défi. Notre ambition est de gagner même si raisonnablement cela prendra du temps. ».

Poursuivre l’analyse sémantique de la citation apporte d’autres éléments intéressants : Renault a obtenu « des principaux acteurs de la F1 », c’est à dire le pouvoir sportif (la Fédération Internationale de l’Automobile) et l’association des constructeurs de F1 (les autres écuries), des indications sur l’évolution réglementaire de la discipline qui vont dans le sens de ce qu’il souhaite. D’autres engagements ont certainement été également déjà négociés avec ses partenaires financiers et techniques directs (comme par exemple Total) qui permettent à Renault d’annoncer une implication de long terme : le temps qu’il faudra pour gagner.

URGENT : PORSCHE À SON TOUR DANS LE COLLIMATEUR DES AUTORITÉS US

Porsche North America, filiale du constructeur allemand chargée de distribuer les voitures de la marque aux États-Unis et au Canada, a annoncé ce soir dans un communiqué de presse être à son tour visé par une enquête des autorités américaines de l’environnement pour non conformité des moteurs de son modèle Cayenne Diesel 2015. Porsche exprime sa surprise face à cette situation mais assure qu’elle va “pleinement collaborer avec les autorités compétentes”.

N’OUBLIEZ PAS : CE SOIR À PARIS LA VENTE “ARTCURIAL SUR LES CHAMPS”

Ce soir à 18h00, Artcurial frappe à Paris les trois coups du calendrier des grandes ventes automobiles internationales du mois de novembre. C’est “Automobiles sur les Champs, by Artcurial Motorcars“, 9ème édition du nom. Un très beau catalogue à consulter ici.
Les voitures sont visibles ce dimanche de 11h00 à 17h00 dans le garage de la Maison de ventes, 59 avenue Montaigne Paris 8e. La vente, elle, aura lieu quelques mètres plus loin dans les locaux d’Artcurial Motorcars, Rond Point des Champs Élysées.

BROUILLE DÉFINITIVE ENTRE FERDINAND PIËCH ET VOLKSWAGEN

Le 25 avril dernier, Ferdinand Piëch, emblématique patron du Groupe Volkswagen, démissionnait avec fracas de tous ses mandants. La conséquence d’un conflit qui l’opposait à Martin Winterkorn, président opérationnel du Groupe. Présenté quelques mois avant encore comme le dauphin de Piëch, Winterkorn ne partageait plus les stratégies de son Président et avait été soutenu en cela par le Conseil de Surveillance. Mis en minorité, Piëch avait claqué la porte.
Le divorce, si l’on en doutait encore, est définitivement consommé : le Conseil de Surveillance du Groupe Volkswagen a en effet reconduit  ce matin Martin Winterkorn dans ses fonctions… jusqu’au 31 décembre 2018.
À 78 ans, Piëch, actionnaire important du groupe Volksagen détenu à 32% par Porsche, dont il possède un peu plus de 13% des parts (il est le petit fils de Ferdinand Porsche), ne reviendra plus aux affaires.

Page 1 sur 5123»
S'assurer avec
Aon Classic Car
Votre devis personnalisé
Assurance, Assistance :
contrats et tarifs sur mesure